X-MEN : APOCALYPSE de Bryan Singer [Critique Ciné]

 

X-Men : Apocalypse

 

Après avoir repris brillamment en main la saga X-Men avec Days Of Future Past en 2014, le réalisateur Bryan Singer prolonge l’histoire avec l’arrivée d’Apocalypse, le plus dangereux ennemi que l’équipe de super héros ait jamais eu à faire face.

 

 

SYNOPSIS : Laissé enfoui sous les décombres de sa pyramide pendant plus deux millénaires, Apocalypse le plus vieux et le plus puissant des mutants revient à la vie en 1983 bien décidé à reprendre le contrôle de notre planète. Face à ce danger au delà de tout ce qu’ils avaient connus jusque là, les X-Men doivent s’unir pour partir au combat.

 

Avec Days Of Future Past, Bryan Singer faisait définitivement ses adieux à la première génération de X-Men qu’il avait mis en scène dans un dernier baroud d’honneur. X-Men Apocalypse met en scène les nouveaux personnages apportés par Matthew Vaughn dans X-Men : Le Commencement que l’on retrouve cette fois ci en 1983, encore dix ans après les événement de Days Of Future Past. Si vous êtes déjà perdu dans tous ces personnages, c’est normal car ceci est bien le problème majeur de la franchise. Deadpool n’a d’ailleurs pas hésité à s’en moquer dans son film en solo qui a cassé la baraque en février.

 

X-Men : Apocalypse

 

Entre les six films et les deux spin off consacré à Wolverine,  il faut probablement connaître la saga par cœur pour arriver à s’y retrouver dans la chronologie des X-Men. Les trois derniers films mettant en scène de jeunes personnages qu’on a déjà vu en plus vieux dans les trois premiers mais est-ce vraiment les mêmes ou ceux d’une dimension parallèle ? C’est ce qu’on se demandera en permanence en rencontrant les nouvelles versions de personnages déjà vus mais qui ne semblent plus tout à fait coller à ce qu’on n’avait déjà vu. Autant dire qu’un spectateur qui oserait s’aventurer à voir X-Men Apocalypse sans avoir vu les précédents risque fort d’être complètement largué.

Sur les 2h24 que dure le nouveau film, plus d’une bonne heure sera consacrée à une très longue installation histoire de retrouver tous les personnages. Dix ans sont de nouveaux passés et les X-Men semblent s’être paisiblement endormis sur leurs lauriers face à une tranquillité retrouvée. Alors que Magneto semblait assumer son coté super-villain à la fin de Days Of Future Past, on le retrouve paisible ouvrier dans une sidérurgie, marié et père d’une petite fille et on se dit qu’à nouveau on va avoir le droit à la bascule du personnage pour la sixième fois ce qui ne manquera bien sur pas d’arriver.

Présenté comme le plus vieux et le plus redoutable des Mutants, Apocalypse prend vite des allures de pétard mouillé. Loin des promesses qu’on a pu nous faire, on découvre qu’il ne serait pas grand chose sans les quatre autres mutants dont il fait ses lieutenants. Bien mal lui en a pris de s’adjoindre Magneto car celui ci le fait passer totalement au second plan tant on est plus habitué à suivre ses aventures que celle de ce nouveau monstre franchement peu inquiétant et charismatique. Oscar Isaac est absolument méconnaissable dans ce rôle où il n’a pas grand chose à défendre. Il faudra attendre l’affrontement final pour qu’il prenne un peu d’ampleur.

 

X-Men : Apocalypse

 

Des nouveaux acteurs qui rejoignent les X-Men, Sophie Turner connue pour son rôle de Sansa dans la série Game Of Thrones, est particulièrement mis en avant dans le rôle de la nouvelle Jean Grey. Si il faut s’habituer à ce nouveau rôle, elle s’y montre particulièrement convaincante. Kodi Smit-McPhee (La Route) est le nouveau Diablo dont l’introduction est pas mal mais moins impressionnante que celle que le personnage faisait dans X-Men II. Tye Sheridan en nouveau Cyclope reste aussi ennuyeux que sa précédente incarnation.

La véritable star de X-Men : Apocalypse semble cependant être Jennifer Lawrence dont le personnage de Mystique a des allures de Katniss en recruteuse en chef des mutants en remplacement d’un Professeur Xavier très en retrait.  C’est tout de même une nouvelle fois Evan Peters en Quicksilver qui vole le show avec une nouvelle scène de sauvetage magnifique et amusante. Vu dans la dernière bande annonce, l’apparition fugace d’Hugh Jackman en Wolverine très sauvage qui étonne car on ne sait plus où la placer dans la chronologie des films.

 

X-Men : Apocalypse

 

 

Après l’excellent Days Of Future Past, on attendait beaucoup de X-Men Apocalypse est la déception est à la hauteur de nos espérances. Loin de l’originalité de Deadpool, le nouveau film de Bryan Singer sent le réchauffé et n’apporte plus rien à une saga qui semble peiner à se renouveler. On tourne en rond pendant près de deux heures avant de profiter d’un final enfin apocalyptique. Question effet spéciaux, on en a en effet pour notre argent mais peut être faudrait il une nouvelle équipe à la réalisation et aux scénarios pour sortir de cette routine.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Bryan Singer
  • AVEC : Jennifer Lawrence, Michael Fassbender, James McAvoy et Oscar Isaac
  • SCÉNARISTES : Simon Kinberg, Bryan Singer, Michael Dougherty et Dan Harris
  • COMPOSITEUR : John Ottman
  • GENRE : Science Fiction, Action
  • DURÉE  : 2h24
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.foxmovies.com/x-men-apocalypse
  • DATE DE SORTIE : 18 mai 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *