Critique Ciné : AMERICAN ULTRA de Nima Nourizadeh


 

American Ultra

 

Il y a trois ans le réalisateur Nima Nourizadeh réalisait un succès surprise avec son premier film Projet X où il portait le concept de Found Footage à la comédie. Un long métrage qui influença ainsi de nombreux autres comme Projet Almanac ou même en France Babysitting. Plutôt que de faire dans la facilité et rempiler dans le genre, le réalisateur tente un nouveau challenge en s’attaquant à la comédie d’action avec American Ultra. Nima Nourizadeh sera t’il un réalisateur à suivre où juste l’homme d’une seule bonne idée ?

 

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

Accro à la fumette, la seule chose que Mike a réussi dans sa vie est d’avoir séduit la belle Phoebe. Un soir qu’il travaillait à la superette, il reçoit la visite d’une femme qui réveille en lui des souvenirs enfouis dans sa mémoire. Il est en fait le produit abandonné d’une expérimentation de la CIA qui avait fait de lui une véritable machine à tuer. Sa mémoire revenue, il a désormais toutes les capacités pour lutter contre les hommes qui ont décidés de se débarasser de lui…

Pour son second film, le réalisateur Nima Nourizadeh a eu l’excellente idée de réunir à nouveau Jesse Eisenberg et Kristen Stewart. Les deux acteurs jouaient déjà un très beau couple dans la comédie Adventureland de Greg Mottola sortie à tort directement en DVD en France. Voir les deux acteurs en couple paraît comme une évidence et permet à la comédienne d’être bien plus naturelle que dans la majorité de ses autres films où elle se prend généralement un peu trop au sérieux. Pour Jesse Eisenberg, c’est aussi le retour à un film dans la lignée de Bienvenue à ZombieLand après avoir abordé des sujets plus sérieux.

American Ultra

American Ultra a été imaginé par Max Landis, scénariste du remarqué Chronicle de Josh Trank. Ce nouveau film ressemble fort à une version stoner de La Mémoire Dans La Peau. Comme Jason Bourne, Mike Howell (Jesse Eisenberg) découvre des capacités au combat dont il ne se doutait même pas et devra tenter de sauver sa peau et celle de sa petite amie Phoebe (Kristen Stewart) alors qu’il se prenait jusque là pour un bon à rien. Dans son traitement déjanté et son coté comic book, le long métrage fait également beaucoup penser aux créations de Mark Millar comme Kick-Ass ou Kingsman, Services Secrets pour son humour décalé et ses scènes de combat complètement folles.

Le responsable des malheurs de Mike est joué par Topher Grace. L’ancien héros de la série That 70’s Show est ici le genre de méchant plus ridicule que vraiment menacant. Un rôle plein de second dégrés qui sied bien au personnage. Un temps prévu pour Uma Thurman puis pour Sharon Stone, le rôle de l’Agent de La CIA qui protège Mike est finalement tenu par Connie Britton vue dans la première saison de American Horror Story. Un personnage qui n’apporte pas grand chose à l’intrigue et qui aurait peut être gagné en intérêt si l’une des actrices prévues en premier lieu avait tenu le rôle. Les fans de la série Arrested Development seront certainement ravis de retrouver Tony Hale qui jouait Buster dans le rôle d’un autre agent de la CIA pas franchement courageux.

American Ultra

Comédie d’action, American Ultra est aussi une belle histoire d’amour. On croit vraiment à la possibilité du couple entre Jesse Eisenberg et Kristen Stewart. D’autant plus que Nima Nourizadeh filme la jeune actrice de manière à ce que l’on comprenne bien tout l’amour que Mike ressent pour Phoebe a qui il souhaitait faire sa demande en mariage avant que tout le monde songe à le tuer. Leur relation est l’élément moteur du film et motive nombre des actions du héros.

Le scénario d’American Ultra est malheureusement pas très équilibré et se traîne parfois un peu en longueur. En choisissant de faire se dérouler le film que dans une seule ville mise sous quarantaine, l’histoire ne peut s’évader et manque du coup par moment d’ampleur. Il y a cependant beaucoup d’humour et des combats incroyables où le scénario déborde pour le coup d’inventivité. On a le droit à des scènes à la limite du gore mais tellement drôles qu’on ne peut que passer un très bon moment devant le nouveau long métrage de Nima Nourizadeh.

 

American Ultra

 

 

MON AVIS :

 3/5 

American Ultra fait penser a tellement d’autre films qu’on aura du mal à le trouver original. Cependant le nouveau long métrage de Nima Nourizadeh réserve tellement de moments déjantés qu’on ne peut que passer un excellent moment. Les chorégraphies des scènes d’action feront bien vite oublier les petits temps morts de l’intrigue. C’est aussi un plaisir de retrouver Jesse Eisenberg et Kristen Stewart dans des rôles plus léger. Ils mériteraient bien le titre du couple ciné de l’année !

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Nima Nourizadeh
  • AVEC : Jesse Eisenberg, Kristen Stewart & Topher Grace
  • SCÉNARISTE : Max Landis
  • MUSIQUE : Marcelo Zarvos
  • GENRE : Comédie / Action
  • DURÉE : 1h36
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan FilmExport
  • SITE OFFICIEL : http://www.americanultrathemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 19 août 2015

 

 

A LIRE AUSSI :