HORS NORMES de Éric Toledano et Olivier Nakache [Critique Ciné]

 

 

Hors Normes marque le retour à un sujet plus grave pour Éric Toledano et Olivier Nakache qui mettent leur talent au service d’une cause passé trop souvent sous silence, celle du traitement des cas le plus grave de l’autisme.

 

 

SYNOPSIS : Avec leurs associations respectives,  Bruno et Malik tentent tant bien que mal d’aider les cas les plus désespérés d’autistes à trouver leur place dans la société quand personne d’autre ne veut les prendre en charge. Bien qu’indispensable, leur travail est remis en cause par une inspection qui risque de mettre un terme à leur activité.

 

Hors Normes est un titre qui se prête parfaitement au cinéma d’Éric Toledano et Olivier Nakache. Ils ont le don comme personne pour réussir à attirer le grand public sur des sujets pas toujours évident qui ont bien souvent tendance à rebuter. Après nous avoir fait bien rire avec le très léger Le Sens De La Fête, les deux réalisateurs ont décidé de nous ouvrir les yeux sur le courage de deux hommes Stéphane Benhamou et Daoud Tatou qui avec leurs associations respectives Le Silence Des Justes et Le Relais Île De France viennent au secours de familles qui ne savent plus où placer leurs enfants autistes surtout lorsqu’ils prennent de l’age. Après leur avoir consacré un documentaire intitulé On Devrait En Faire Un Film diffusé sur Canal +, ils sont effectivement passé à l’acte avec ce nouveau long métrage.

 

Hors Normes

 

Tous les précédents films de Éric Toledano et Olivier Nakache semblent conduire à Hors Normes que ce soit Nos Jours Heureux et son univers de colonie avec son directeur au grand cœur, Intouchables pour son message de tolérance et Samba pour nous ouvrir les yeux sur le combat d’associations pour les laissés pour compte, on retrouve un peu de tout ça dans ce nouveau long métrage. Hors Normes suit le quotidien de David et Malik, un juif et un musulman qui ont mis de coté leur religion pour travailler main dans la main afin de venir en aide aux enfants et aux adultes atteints d’autisme grave. Chaque jour, ils prennent leur camionnette pour les sortir de leur enfermement et les ouvrir au monde dans le but de tenter de les guérir. Ne comptant pas leurs heures, ils sont disponibles quasiment 24h sur 24 pour venir en aide à tous ceux qu’ils ont pris sous leurs ailes.

Hors Normes suit aussi l’évolution de deux autistes.  Joseph, le premier protégé de David qui ne peut s’empêcher de tirer le système d’alarme dans le RER et de sa mère inquiète pour son avenir ainsi que Valentin un cas bien plus difficile obligé de porté en permanence un casque de boxe pour ne pas se faire mal en se cognant contre les murs. Comme si cela n’était pas déjà assez dur,  David et Malik, ont choisi de s’entourer de jeunes en galère, bien souvent sortis trop tôt du système scolaire et qui n’ont quasiment aucune perspective d’avenir, pour les transformer en éducateurs responsables. Tout est vrai dans cette histoire mais pour éviter de faire un film trop dramatique, les deux réalisateurs ont aussi réussi à y mettre une bonne dose d’humour dans les situations rencontrées parfois avec les autistes mais aussi dans la difficulté pour David d’arriver à trouver l’amour avec sa vie déjà si chargée.

 

Hors Normes

 

Dans sa réalisation Hors Normes semble avoir été conçu sur le modèle d’Intouchables. Il commence par une scène trépidante de poursuite sur fond de musique toute calme qui rappelle la course en voiture du début du film. Là aussi il est est question handicap non pas physique pour le coup mais mental. Il y a la même rencontre entre ces personnes en souffrance et des jeunes de banlieue eux même bien souvent laissé en marge de la société.  On y retrouve aussi les mêmes effets de flous artistiques, le même genre de bande originale sans oublier l’humour qui vient contrebalancer les aspects les plus dramatiques de l’histoire. Le film a aussi un petit coté documentaire dans des scènes plus posées de discussions où face caméra les acteurs jouent des scènes très informatives sur le rôle crucial de ces associations et sur la détresse des familles d’autistes.

Écrivant toujours leur scénario avec en tête les acteurs qu’ils avaient envie de voir tenir ces rôles, Éric Toledano et Olivier Nakache ont emmenés Vincent Cassel et Reda Kateb à la découverte des deux véritables associations. C’est sans hésiter que les deux acteurs ont accepté de jouer dans Hors Normes leur donnant l’occasion pour la première fois de se donner la réplique. Vincent Cassel impressionne une nouvelle fois dans ce rôle où il joue pour une fois sur une corde plus sensible qu’à l’habitude. On sent une grande implication pour avoir réussi aussi bien à se glisser dans la peau de ce personnage au grand cœur. Pour Reda Kateb, ce rôle parait un peu moins à contre emploi mais ce n’est pas pour autant qu’il démérite. Hélène Vincent joue la mère en détresse de Joseph et pour la touche comique Ivan Albanov tient le rôle d’un restaurateur juif qui fournit des repas aux associations. Il y a aussi la jeune Lyna Khoudri récompensée à Venise pour son rôle dans Les Bienheureux dans le rôle d’une charmante orthophoniste.  Les autistes sont tous joués par de vrais malades choisis dans l’association de même que tous les jeunes en difficulté choisis parmi les 100 référents dont c’est le véritable travail quotidien. Pour des amateurs, ils jouent tous à la perfection sachant se montrer aussi drôles qu’émouvants.

 

Hors Normes

 

Réunir Vincent Cassel et Reda Kateb semblait une évidence mais personne n’y avait pensé avant Éric Toledano et Olivier Nakache ! Leur rencontre fait des étincelles dans Hors Normes. Un nouveau film essentiel tout aussi réussi qu’Intouchables et Le Sens De La Fête qui mériterait clairement de remporter tous les César possibles. Sachant que 5% des recettes iront directement à chacune des associations, il ne faudra pas hésiter à voir et à revoir cette nouvelle grande réussite  du duo toute en tendresse et humour.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

BONUS : Le documentaire « On Devrait En Faire Un Film » de Éric Toledano et Olivier Nakache à l’origine du film.

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEURS : Éric Toledano et Olivier Nakache
  • AVEC : Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent, Alban Ivanov & Benjamin Lessieur
  • SCÉNARISTES : Éric Toledano et Olivier Nakache
  • COMPOSITEUR : Grandbrothers
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h54
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Gaumont Distribution
  • DATE DE SORTIE : 23 octobre 2019