PAPILLON de Michael Noer [Critique Ciné]

 

Papillon

 

Quarante cinq ans après sa sortie, le film culte Papillon a le droit à un remake destiné avant tout à une nouvelle génération de spectateurs qui n’aurait jamais vu l’original.

 

 

SYNOPSIS : Accusé à tort d’un meurtre qu’il n’a pas commis, le perceur de coffres Henri Charriere est condamné à perpétué et envoyé dans un bagne de Guyane. En route, il fera la connaissance de Louis Dega, un faussaire qui a fait fortune à qui il va proposer sa protection en échange qu’il finance son évasion. Mais il ne sera vraiment pas facile de sortir de cet enfer.

 

Lorsque un film atteint un statut culte, y a t-il vraiment une bonne raison d’en faire un remake ? Pour le réalisateur Michael Noer la réponse semble être oui puisqu’il n’a pas hésité à mettre en scène cette nouvelle version de Papillon après s’être fait remarqué avec son film carcéral « R« . Mais Papillon c’est avant tout l’histoire vraie d’Henri Charriere qu’il a lui même raconté dans deux livres devenus des best-sellers mais dont la véracité a souvent été en partie remise en question. Alors que le premier film prenait beaucoup de liberté sur les romans, cette nouvelle version de Papillon ne cherche pas à rétablir la vérité puisque que le film reprend en grande partie le même scénario que le long métrage d’origine. Autant dire que ceux qui vénère l’original n’auront certainement aucun intérêt à aller voir ce remake en dehors peut être pour la curiosité.

 

Papillon

 

Papillon commence à Paris dans les années 30 dans un décor de carte postale un peu cliché puisque la première scène se déroule au Moulin Rouge. Reconstitué bien loin de notre capitale et avec uniquement des acteurs parlant anglais, on n’aura un peu de mal à vraiment s’imaginer en France ou même à voir en Charlie Hunnam en Français. C’est pourtant bien lui qui a la lourde tache de remplacer Steve McQueen dans le rôle d’Henri Charriere. Un véritable challenge pour l’acteur révélé par la série Sons Of Anarchy mais qui n’a pas encore  trouver de rôles véritablement marquant au cinéma. A peine sortie des jungles tropicales de The Lost City Of Z qu’il se retrouve plongé dans un bagne de Guyanne.

Si le coté biopic pourrait freiner certains à aller découvrir Papillon, sachez qu’il s’agit tout de même avant tout d’un véritable film d’action et d’aventure. Il n’y aura franchement pas le temps de s’ennuyer à suivre le calvaire  plein de suspense traversé par Henri Charriere et Louis Degas. C’est avant tout une histoire de survie face aux conditions d’enfermement et la cohabitation avec les autres détenus. Rien de bien nouveau en somme car cela rappelle à peu près tous les films de détention vus auparavant et dont certains sont bien plus réussis et intenses que celui-ci. Cependant, il faudrait être bien difficile pour ne pas trouver de qualités au long métrage de Michael Noer.

 

Papillon

 

Il n’y a aucune notion de temps exact dans le film mais on se doute qu’ils y ont passés de très nombreuses années. On regrettera vraiment l’utilisation de très nombreuses ellipses qui nous forceront à tenter de reconstituer ce qui a pu se passer. Bien sur, il n’y avait pas d’intérêt à passer plus de temps à nous montrer ce qu’Henri Charriere a pu faire dans ses années passé en isolement mais quitte à faire une nouvelle version de cette histoire, elle aurait pu passer un peu plus de temps sur le personnage de Louis Degas. D’autant plus que la prestation de Rami Malek en nouveau Dustin Hoffman est une nouvelle fois très réussie et devrait permettre à l’acteur véritablement découvert dans Mr Robot de se faire un peu mieux connaître avant de devenir certainement incontournable après la sortie du biopic sur Queen où il jouera Freddie Mercury.

L’histoire de Papillon c’est avant tout une histoire d’évasion mais au final aucune de ces tentatives ne se montrera véritablement spectaculaire ou haletante. La dernière nous laissera d’ailleurs vraiment sur notre faim. Il est d’ailleurs curieux de revoir quasiment le même final que dans le film de 1973 alors qu’il semblerait qu’en réalité Henri Charriere a été libéré sans avoir vraiment eu besoin de s’échapper. Peut être, est-ce le manque de moyens qui a poussé le tournage a se faire en Europe de l’Est qui empêche le film d’avoir plus d’ampleur et d’ambition.

 

Papillon

 

On sort de cette nouvelle version de  Papillon sans avoir l’impression de voir un film qui marquera l’histoire du cinéma autant que la version de 1973 a pu le faire. C’est pourquoi si vous connaissez déjà l’original, ce n’est même pas la peine de voir ce remake qui reprend quasiment le même scénario. Charlie Hunnam et Rami Malek se débrouillent plutôt bien pour tenter de nous faire oublier Steve McQueen et Dustinf Hoffman mais ils n’ont clairement pas encore l’aura de ces deux acteurs de prestige. Papillon est un film de divertissement qui vous fera passer un bon moment mais sans laisser de souvenirs mémorables.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Michael Noer
  • AVEC : Charlie Hunnam, Rami Malek, Rolland Møller, Joel Basman & Eve Hewson
  • SCÉNARISTE : Aaron Guzikowski d’après le livre de Henri Charrière et le scénario de Dalton Trumbo et Lorenzo Semple Jr.
  • COMPOSITEUR : David Buckley
  • GENRE : Aventure, Biopic
  • DURÉE : 1h57
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan FilmExport
  • SITE OFFICIELhttps://bleeckerstreetmedia.com/papillon
  • DATE DE SORTIE : 15 août 2018