THE LAST OF US PART I sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

THE LAST OF US PART I sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

The Last Of Us Part I

The Last Of Us Part I s’offre un remake complet pour sa sortie sur Playstation 5.

Après la sortie de The Last Of Us Part II sur Playstation 4 en juin 2020, nous nous demandions comment Naughty Dog pourrait faire de mieux la prochaine fois. C’est finalement tout simplement avec un remake complet du premier épisode de The Last Of Us que le studio fait son retour deux ans plus tard. Une bonne occasion de replonger dans ce monument du jeu vidéo avant de découvrir la future adaptation en série télé prévue l’année prochaine sur HBO.

Lors de sa sortie en 2013 sur Playstation 3, le premier épisode de The Last Of Us nous avait mis une grosse claque par ses graphismes, ses animations, son histoire et sa musique. Les développeurs de Naughty Dog s’était lors servi de leur expérience sur la saga Uncharted pour sortir l’un des plus grands survival horror de l’histoire des jeux vidéo, souvent imité mais jamais égalé. Déjà amélioré lors de sa sortie sur Playstation 4 dans une version remasterisée en 60 images par secondes, Naughty Dog n’a pas voulu se contenter d’une version Director’s Cut de leur jeu comme Death Stranding et Ghost Of Tsushima  pour sa sortie sur Playstation 5  mais ils ont préféré repartir de zéro pour concevoir un remake complet qui profite cette fois des progrès graphiques de sa suite pour devenir la version ultime du jeu.

Ceux qui ont joués à The Last Of Us sur Playstation 3 à sa sortie se souviennent d’abord en avoir pris plein la vue par la richesse des graphismes. Du coup en débutant ce remake, nous nous rendrons pas forcement compte tout de suite de l’avancée graphique de ce remake et pourtant les développeurs de ce remake ont réussi à rendre le jeu encore plus beau qu’auparavant. Tel George Lucas qui a régulièrement mis à jour la première trilogie Star Wars pour la mettre au niveau des autres films, c’est exactement ce qu’a fait Naughty Dog avec The Last Of Us Part I qui égale désormais sa suite en terme de graphisme et d’animation. La végétation qui envahie les rues est désormais luxuriante, les effets de lumières sont somptueux et les personnages non jouables sont plus nombreux. Les différents protagonistes bénéficient aussi de nouvelles animations et de plus d’expression sur leurs visages.

Que les fans se rassurent, les développeurs sont en revanche restés totalement fidèles à l’histoire sans changer une virgule. Le jeu débute toujours en 2013 au moment où un champignon appélé Cordicep a transmis une maladie aux humains les transformants en créatures féroces. Alors que la situation devient hors de contrôle, Joel tente de trouver un abris avec sa fille mais un militaire va les stopper et tuer la fillette. Vingt ans plus tard, nous retrouvons Joel qui tente de survivre dans ce monde d’après en vivant de petits trafics. Sans le vouloir, il se retrouvera chargé de la mission d’escorter Ellie une jeune fille de 14 ans qui semble être immunisée contre les effets du Cordicep jusqu’au repaire du groupe de rebelles appelées les Lucioles dans l’espoir de pouvoir trouver un remède grâce à elle. Débutant en été, c’est au fil des quatre saisons que nous les guideront jusqu’à destination. Une histoire riche en rebondissements avec de grands moments d’émotions digne d’un véritable long métrage.

Pour un survival horror The Last  Of Us peut surprendre à ses débuts car les montres ne seront pas très présents au début. Les premiers adversaires de Joel et son amie Tess seront en effet des humains faisant partie d’un bande de trafiquants d’armes avec qu’ils ont des comptes à rendre. C’est en cherchant à leur échapper qu’ils finiront par croiser les premiers infectés. Il y a trois stades dans l’évolution de la maladie, tout d’abord les infectés deviennent des coureurs qui vont foncer sur vous en vous voyant pour vous dévorer. Avec le temps le Cordicep les transforme en Cliqueurs. Le champignon qui s’est développé dans leur cerveau les a rendu aveugle et bien plus durs à tuer. Plus tard dans le jeu, nous finirons par être confronté à leur troisième forme bien plus rare le Bloater force brute qui vous foncera dessus pour vous arracher la tête et qui peut aussi balancer des bombes de spores et explose en mourant.

Il ne faut pas s’attendre à de l’action non stop dans The Last Of Us Part I. Le plus gros du jeu repose en effet sur l’exploration des différentes zones que Joel et Ellie traverseront. Le jeu est tellement beau que nous ne voudrons rater aucun détail et il ne sera pas rare de passer une bonne heure dans certains endroits pour être sur de tout voir et trouver les maigres ressources utiles à votre survie. Avec cela il vous sera possible de créer des kits de soin, des bombes, des cocktails molotov et des surins. Il ne faudra aussi pas rater les médailles des Lucioles cachées dans les décors, les comics books préférés d’Ellie et surtout des gélules qui permettront de faire augmenter certaines capacités de Joel comme son niveau vie, le maniement des armes, la rapidité de créations des objets et la portée de l’écoute. 

Face au manque de ressources et le nombre très importants d’ennemis auquel vous devrez faire face, il faudra bien souvent jouer la carte de l’infiltration dans les phases de combat. Plutôt balaise, Joel peut en effet attraper discrètement ses adversaires avant de leur tordre le cou. La manière la plus efficace d’économiser ses munitions et de ne pas se faire remarquer par les autres opposants. Une méthode qui ne marchera pas lorsque le joueur prendra de temps en temps le contrôle de la jeune Ellie forcement plus à l’aise avec un arc ou son pistolet qu’au combat au corps à corps. Joel disposera cependant d’un large arsenal avec quatre types de pistolets, un fusil de chasse, un fusil à pompes, un arc et un lance flamme tous améliorables sur des ateliers disséminés dans le jeu. Il faut parfois bien cela dans les scènes de combat les plus intenses contre les infectés. Parce que nous n’avons au fond que peu d’occasion de se servir de cet arsenal, il ne sera pas toujours évident de bien viser si vous n’êtes pas un as de la gâchette. Certaines grandes scènes d’action vous demanderont sans doute plusieurs essais mêmes dans le mode de difficulté normal du jeu par leur intensité. L’intelligence des ennemis a été amélioré dans ce remake et ils n’auront pas forcement les mêmes réactions à chacune de vos tentatives.

Question durée de vie, il vous faudra environ entre 8 et 25 heures pour terminer The Last Of Us Part I. Une fois le jeu fini, vous débloquerez le mode Nouvelle Partie+ pour recommencer le jeu avec tout votre arsenal et en utilisant des options que vous aurez pu débloquer grâce à des points à dépenser en boutique pour changer les vêtements de nos deux héros, vous faciliter le jeu, modifier les graphismes ou débloquer des galeries d’images. Plusieurs niveaux de difficultés sont disponibles avec pour les plus hardcore un mode réaliste qui ne laissera peu de place à l’erreur. En plus de cela ce remake de The Last Of Us Part I comprend aussi en bonus le DLC Left Behind qui vous mettra dans la peau d’Ellie pour une sorte de scène coupée du jeu lorsque Joel était un temps hors jeu. Le DLC reviendra aussi en flashback sur le jour où la jeune fille a été tragiquement infecté. En revanche, le mode Online de The Last Of Us a été oublié dans ce remake mais cela n’est pas forcement une grosse perte tant il avait peu de rapport avec le jeu de base.

The Last Of Us Part I nous permet de replonger avec délectation dans ce classique de Naughty Dog. Forcément l’effet de surprise n’est plus là mais le jeu reste cependant toujours le même chef d’œuvre riche en action, suspense et émotion. Ceux qui n’y ont jamais joué auparavant se prendront certainement une grosse claque avec cette version ultime du jeu. De quoi nous faire encore plus espérer que la saga n’est pas terminée et que nous pourrons très vite replonger dans cet univers.

MON AVIS :
5/5

GRAPHISMES : 5/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 5/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT DU JEU : 5/5

A Lire Aussi

Capcom Fighting Collection-

CAPCOM FIGHTING COLLECTION sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

Capcom exhume dix grands classiques du Beat’Em Up dans la Capcom Fighting Collection disponible sur PS4, Xbox One, Switch et PC 

Evil Dead The Game

EVIL DEAD : THE GAME, le mode solo sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Si vous comptiez vous procurer Evil Dead : The Game pour jouer uniquement en solo, vous risquez fort d’être déçu.

Horizon Forbidden West

HORIZON FORBIDDEN WEST sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Cinq ans après ses premières aventures, Aloy fait son retour sur Playstation dans Horizon Forbidden West.

Ghost of Tsushima Director's Cut

GHOST OF TSUSHIMA DIRECTOR’S CUT – L’ILE D’IKI ET LES NOUVEAUTÉS DU JEU [Test Jeux Vidéo]

Ghost Of Tsushima s’offre une version Director’s Cut pour son arrivée sur PS5 mais qu’apporte vraiment cette nouvelle édition ?

Ratchet And Clank Rift Apart

RATCHET & CLANK RIFT APART sur Playstation 5 [Test Jeu Vidéo]

RATCHET & CLANK RIFT APART sur Playstation 5 [Test Jeu Vidéo] Véritable vitrine technique de la Playstation 5, Ratchet &

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.