Critique Ciné : THE TWO FACES OF JANUARY de Hossein Amini

CritiqueCiné2014

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/20/14062002361017207912330907.jpg

Scénariste de Drive et Blanche Neige Et Le Chasseur, Hossein Amini passe pour la première fois derrière la caméra pour tourner The Two Faces Of January. Un thriller sous l’influence d’Alfred Hitchcock qui nous fait déjà un peu partir en vacances.

 

 

En voyage en Europe, l’américain Chester MacFarland et sa femme Colette vont susciter l’intérêt de Rydal, jeune guide qui profite de la naïveté de ses clients. Bien conscient de sa roublardise mais aussi de l’attirance qu’il éprouve pour son épouse, le riche homme d’affaire va cependant l’inviter à diner. Un jeu étrange s’installe entre les deux hommes car au fond, ils se ressemblent en plusieurs points.

A l’origine, The Two Faces Of January est un livre de la romancière Patricia Highsmith, une histoire d’identité qui n’est pas si éloigné de son best seller Le Talentueux Monsieur Ripley. Chic et jalousie sont également au programme de cette histoire qui se déroule dans les années soixante. Une question se pose cependant, n’est il pas trop tard pour porter sur grand écran cette histoire qui semble avoir considérablement vieilli.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/20/14062002355917207912330905.jpg

Les intentions de Hossein Animi sont flagrantes, signer un thriller qui pourrait rappeler les classiques des années 60 signés Hitchcock et autres grands réalisateurs de l’époque. Cela se voit clairement et s’entend même dans une bande originale très inspirée par Bernard Hermann. Des influences qui paraîtront évidentes aux plus anciens des cinéphiles mais qui seront certainement troublantes pour le jeune public habitué à des thrillers plus nerveux.

L’intrigue de The Two Faces Of January ne met pas longtemps à prendre son envol mais retombe très rapidement. Les protagonistes de cette histoire ne mettent en effet pas beaucoup de temps à révéler leurs véritables visages installant la promesse de l’arrivée d’une montagne d’ennui pour Chester et Colette qui entraîne avec eux leur guide Rydal. On s’attend à des poursuites, de l’action mais à la place c’est un road movie très touristique qui nous attend ou il ne va plus se passer grand chose.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/20/14062002355217207912330904.jpg

Le personnage très classe interprété par Viggo Mortensen se transforme en alcoolique jaloux totalement obnubilé par les manigances de Daryl pour séduire sa femme qui n’est d’ailleurs pas insensibles aux charmes du guide. L’acteur perd alors son allure de héros pour se transformer en loque pour laquelle on ne peut plus avoir de sympathie. Kirsten Dunst est elle là vraiment pour faire jolie, son rôle n’est que très secondaire dans ce duel entre les deux hommes.Celui qui tire le mieux son épingle du jeu est certainement Oscar Isaac. Son personnage est le véritable rôle principal du film. Un américain exilé en Grèce qui vit en escroquant ses clients et qui drague tout ce qui passe.

Du film on retiendra principalement ses magnifiques décors naturels filmés en Grêce et en Crête. La production a même eu le droit de tourner dans le Parthénon là où les touristes n’ont d’habitude pas le droit d’aller. Dommage cependant que la photo soit souvent un peu trop sombre alors qu’il a été filmé par un beau soleil et un ciel sans nuages. The Two Faces Of January donnera certainement des envies de destination touristiques aux vacanciers en manque d’inspiration pour les grandes vacances.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/20/14062002360917207912330906.jpg

MON AVIS

2/5

Bien loin de l’univers violent de Drive, The Two Faces Of January est un thriller qui sent fort la naphtaline. Le film plaira peut être aux nostalgiques des films des années 50 et 60 mais quitte à copier les classiques du genre, il aurait peut être fallu le faire de manière plus inspiré. En cherchant à rivaliser avec Hitchcock, Hossein Amini a peut être visé un peu trop haut pour un premier film. 

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Hossein Amini

 – AVEC : Viggo Mortensen, Kirsten Dunst & Oscar Isaac

 – SCENARISTE : Hossein Amini

 – GENRE : Thriller

 – MUSIQUE : Alberto Iglesias

 – SITE OFFICIELhttp://www.magpictures.com/twofacesofjanuary/

 – DATE DE SORTIE : 18 Juin 2014

 A LIRE AUSSI :

 – la critique de DRIVEhttp://xav-b.over-blog.com/article-critique-87937723.html

 – la critique de BLANCHE NEIGE & LE CHASSEURhttp://xav-b.over-blog.com/article-107275415.html

 – la critique de 47 RONINhttp://xav-b.over-blog.com/article-critique-123209480.html

 – la critique de SUR LA ROUTEhttp://xav-b.over-blog.com/article-106056390.html

 – la critique d’INSIDE LLEWYN DAVIShttp://xav-b.over-blog.com/article-121091215.html