MON POUSSIN de Frédéric Forestier [Critique Ciné]

 

Mon Poussin

 

Avec son casting réunissant trois poids lourds du box office, Mon Poussin semble avoir le potentiel pour être la comédie de l’année mais même les plus talentueux des acteurs ne peuvent pas faire de miracles sans une bonne histoire. Alors que vaut vraiment le nouveau film de Frédéric Forestier ?

 

 

SYNOPSIS : Largué par sa copine, Vincent est totalement ravagé. Inquiets qu’il ne finisse par faire une bêtise, ses parents vont mettre au point un plan drastique pour lui faire oublier ce premier amour.  Mais au fond, n’est-ce pas les parents de Vincent qui ont oubliés ce qu’était l’amour et qu’il fallait savoir se battre pour le conserver ?

 

Réunir sur la même affiche Pierre-François Martin-Laval, réalisateur et acteur de Les Profs 1 et 2, Isabelle Nanty également dans Les Profs mais aussi dans Les Tuche et Thomas  Solivérès révélé dans Intouchables, c’est avoir trois des acteurs les plus « bankables » de ces cinq dernières années. De quoi logiquement être certains de remplir les salles de cinéma sans faire trop d’effort. Du pain béni pour le réalisateur Frédéric Forestier qui  a pu tranquillement se cacher derrière eux pour nous servir un film que personne n’aurait certainement été voir sans eux.

 

Mon Poussin

 

Tout d’abord, il est bon de signaler que Mon Poussin n’est clairement pas le film qui nous a été vendu par la bande annonce. Tous cela n’est qu’en fait la première partie d’un film qui va prendre une toute autre tournure par la suite délaissant le Poussin du titre pour se focaliser sur ses parents. Mais quel était le but d’UGC Distribution pour ainsi cacher la moitié de l’intrigue alors que la plupart des spectateurs seront de toute manière attiré par le film pour le duo P.E.F. et Isabelle Nanty ? Peut être parce que plus d’adolescents vont au cinéma et que le film sortait pour le dernier jour de la fête du cinéma, le distributeur a voulu les attirer en cachant que le film ne leur était pas uniquement adressé mais pouvait on contraire séduire toute la famille.

Heureusement pour nous cette première partie ne déçoit pas et le traitement de choc réservé à leur fils Vincent par le duo réserve son lot de gags qui mettront le sourire aux lèvres mais qui ne nous feront que trop rarement rire franchement. Dans sa seconde partie, le film perd toute originalité pour traiter de la séparation des parents avec le même scènes déjà vu des dizaines de fois dans des comédies du même genre. On comprend pourquoi celles-ci ont été éclipsées de la bande annonce pour éviter que certains spectateurs ne soient dissuadés par l’impression de déjà-vu. Mon Poussin s’interroge sur ce qu’est l’amour et pourquoi celui-ci fini toujours par s’estomper si on entretient pas la flamme, mais ne pourra bien sur pas apporter de véritable réponse à ce mystère éternel.

 

Mon Poussin

 

Mais au fond, que pouvions nous vraiment attendre du réalisateur de Stars 80 et Astérix Aux Jeux Olympiques sur un scénario signé par Romain Protat, auteur d’Adopte Un Veuf et C’est Beau La Vie Quand On Y Pense ? Probablement pas grand chose ! N’ayant visiblement pas conscience de ces lacunes flagrantes, Frédéric Forestier n’a même pas laissé la possibilité à ses acteurs d’improviser alors que leur talent n’est pourtant plus à prouver. Heureusement, ils arrivent par moment à trouver le moyen de se lâcher un peu pour nous offrir un éclat de rire qui sera cependant toujours bien trop bref pour faire de Mon Poussin une comédie véritablement réussie.

La complicité entre Pierre-François Martin-Laval et Isabelle Nanty est une évidence, il faut dire que le couple se connait de longue date puisque l’actrice était la prof de l’ancien Robin Des Bois au Cours Florent et a mis en scène le premier spectacle des Robins Des Bois avant de jouer dans RRRrrr!!! et Les Profs 1 et 2. On aura bien du mal à comprendre ce qui les a poussé à accepter de jouer dans cette histoire si mal écrite si ce n’est peut être un contrat avec UGC qui distribue Les Profs et Les TucheThomas Solivérès confirme aussi son potentiel comique même si il est un peu écrasé par le duo. Dans le rôle de sa sœur, la pauvre Manon Valentin réussi à se faire remarquer même si l’histoire lui donne une place assez étrange dans cette famille comme si ses parents n’avaient au fond peu d’intérêt pour elle. Enfin la très belle Leslie Medina, vue dans Camping 3, joue les briseuses de cœur dans le rôle très secondaire de l’ex de Vincent qui ne lui laisse malheureusement que peu de place à l’écran.

 

Mon Poussin

 

A voir sa distribution, Mon Poussin avait tout pour prétendre au titre de la comédie de l’été. Malheureusement malgré tout son talent le trio Pierre-François Martin-Laval, Isabelle Nanty et Thomas Solivérès n’arrivera pas à sauver cette histoire qui préfère cacher son manque d’originalité par une bande annonce trompeuse. Ébloui par ce casting en qui nous avions totalement confiance, nous avions oublier de regarder qui était vraiment à la barre du long métrage alors que le nom du réalisateur et de ses scénaristes auraient du nous faire fuir bien loin.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Frédéric Forestier
  • AVEC : Pierre-François Martin-Laval, Isabelle Nanty, Thomas Solivérès et Manon Valentin
  • SCÉNARISTES :  Romain Protat
  • COMPOSITEUR : Matthieu Gonet
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h37
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : UGC Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.ugcdistribution.fr/film/mon-poussin/
  • DATE DE SORTIE : 28 juin 2017