NO DORMIRÁS, la nouvelle sensation horrifique ibérique [Actus Ciné]

 

Après l’excellent Veronica, No Dormirás s’annonce comme la nouvelle sensation horrifique ibérique à découvrir au cinéma en mai.

 

 

Il n’ a pas à dire question frayeur, on fait difficilement mieux que les cinéastes ibériques ! Le distributeur indépendant Eurozoom va encore nous en apporter la preuve avec No Dormirás. Un véritable succès pour le cinéma argentin avec plus de 100 000 entrées dans le pays. À la vue de cette bande annonce très alléchante, il faut espérer que le film fasse encore mieux lorsqu’il sortira dans les salles de cinéma françaises le 16 mai prochain.

No Dormirás se déroule en 1984 dans un hôpital abandonné où Alma la directrice d’une compagnie théâtrale mène la vie dure à ses comédiens. Pour améliorer leurs performances, elle a une technique bien particulière qui les oblige à ne pas dormir. Plus les jours passent et plus les acteurs en manque de sommeil vont ressentir des choses de plus en plus étranges. Bianca, qui essaye de décrocher le premier rôle de la pièce, aimerai bien percer les mystères de cet endroit mais elle sera rapidement victime de forces inconnues.

 

 

No Dormirás est le second film du réalisateur uruguayen Gustavo Hernandez révélé en 2010 par l’ambitieux film d’horreur The Silent House (La Casa Muda) entièrement filmé en plan séquence avec un appareil photo Canon EOS 5D. C’est aussi lui qui a écrit l’histoire de ce nouveau film après avoir lui même expérimenté les conséquences de la privation de sommeil. Avec son budget de 9,9 million de Dollars il est l’un des films les plus chers du cinéma Uruguayen.

Pour incarner cette directrice de théâtre, Gustavo Hernandez n’avait qu’un nom en tête celui de l’actrice espagnole Belén Rueda vue dans L’Orphelinat et Les Yeux De Julia. La jeune comédienne au cœur de l’histoire sera incarnée par la superbe Eva De Dominici, véritable star de soap opéra que l’on reverra au cinéma l’année prochaine dans Bad Water.

 

Eva De Dominici