STRAFE, un court métrage délirant pour la sortie [Actus Jeux Vidéo]

 

Pour la sortie de Strafe, l’éditeur Devolver Games nous replonge en 1996 avec un court métrage délirant qui rappellera bien des souvenirs aux plus vieux gamers.

 

 

Ne vous y trompez pas ! Contrairement à ce que voudrait nous faire croire l’éditeur Devolver Games, Strafe n’est pas un jeu de 1996 mais bel et bien une totale nouveauté disponible aussi bien en version digitale que physique depuis ce mardi 9 mai 2017 sur PS4, PC et Mac qui voudrait se faire passer pour un bon vieux F.P.S. old school dans la lignée de Doom et Quake mais qui réserve son lot de nouveautés pour satisfaire les fans du genre.

Strafe nous met dans la peau d’un ferrailleur de l’espace sans nom à la recherche de matériel qui lui sert de monnaie d’échange. Il va être envoyé en mission à bord du vaisseau Icarus dans le coin le plus reculé connu de l’Univers. Mais en arrivant sur le vaisseau, il va découvrir que quelque chose cloche à bord et qu’il devra combattre une terrible menace extra-terrerestre.

 

 

Strafe est le premier jeu des développeurs de Pixel Titans, un petit studio créé par le réalisateur Thom  Glunt et le programmeur Stephen Raney pour initialement réaliser des clips vidéos et des publicités, ce qui explique la réussite du court métrage présenté cette semaine. Ils ont eu par la suite envie de se lancer dans le jeu vidéo.  C’est avec une petite équipe de dix personnes qu’ils ont imaginé ce F.PS. qui veut s’inscrire comme le meilleur jeu de 1996. A noter que Strafe est compatible avec l’Oculus Rift pour les joueurs PC mais rien n’a encore été annoncé concernant une éventuelle compatibilité avec le PS V.R.

La grande originalité de Strafe est que ces niveaux sont gérés aléatoirement à chaque partie permettant une rejouabilité quasiment infinie et une difficulté augmentée par le fait qu’on ne pourra jamais savoir d’ou surgissent les ennemis ni où sont placé les trousses de soins et les bonus. Le jeu se compose de quatre zones à explorer comprenant à chaque fois quatre niveaux différents avec parfois des  changements total dans le gameplay. Les développeurs nous promettent un jeu très gore avec des taches de sang et des traces d’impact qui resteront en permanence sur les murs des niveaux. Pour affronter la vingtaine d’ennemis différents, les développeurs ont prévu un arsenal de plus d’une trentaine d’armes différentes qu’il sera possible d’upgrader.

 

Strafe