ANIMERAMA : MILLE ET UNE NUIT et CLEOPATRA de Eiichi Yamamoto et Osamu Tezuka [Critique Blu-Ray]

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray

 

Les deux premiers volets de la trilogie culte Animerama : Mille Et Un Nuits et Cleopatra sont désormais regroupés dans des éditions Blu-Ray et DVD chez l’éditeur Eurozoom. Une occasion en or de découvrir ces deux chefs d’œuvres à l’origine de l’animation japonaise pour adultes.

 

 

Après avoir sorti en salles puis en DVD en 2016 Belladonna, le troisième volet de la saga érotique et psychédélique Animerama d’Osamu Tezuka, l’éditeur Eurozoom fait les choses dans le désordre en proposant depuis le 10 juillet de découvrir les deux premiers volets de la saga Mille Et Une Nuits et Cleopatra dans des coffrets Blu-Ray ou DVD très soignés et tout simplement indisponibles pour tous ceux qui se prétendent fan d’animation japonaise. C’est en effet avec ces deux longs métrages sortis respectivement en  1969 et 1970 que l’animation japonaise a commencé à s’intéresser au public adulte après avoir été réservé jusque là aux plus jeunes. Autant dire que tous les films et séries animées que vous aimez aujourd’hui n’auraient certainement jamais vus le jour sans cette trilogie réalisée par Eiichi Yamamoto et en partie par le dieu du manga Osamu Tezuka.

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray

 

Si le premier film s’appelle Mille Et Une Nuits, c’est en fait une adaptation très libre du récit que tout le monde connait que nous propose ici le réalisateur Eiichi Yamamoto. Cette version reprend certains des personnages clés et quelques bribes du conte pour raconter sa propre histoire. Inspiré physiquement par Jean Paul Belmondo, le héros Aldin  est un pauvre marchand d’eau  qui est persuadé qu’il deviendra quelqu’un d’important un jour. Il va succomber aux charmes d’une esclave qu’il kidnappera mais leur bonheur sera de courte durée. Nous sommes ici dans une grande aventure captivante par l’ambition et la folie que dégage ce premier grand long métrage d’animation pour adultes. Riche en rebondissements, le film ne nous laisse pas une minute pour nous ennuyer mais on peut tout de même reconnaître qu’il part parfois un peu dans tous les sens sans nous donner l’impression de véritablement suivre un vrai scénario. Mais au fond cela n’a pas vraiment d’importance tant on prend un vrai plaisir à découvrir ce que les équipes d’Osamu Tezuka pouvaient déjà réaliser à cette époque. L’animation est déjà incroyablement fluide et le seul véritable défaut et dans le manque de synchronisation des voix, les personnages agitant les lèvres avant même de prononcer le moindre mot. Il faut dire qu’au lieu d’enregistrer les dialogues en premier pour se caler dessus, le studio a fait l’erreur de les enregistrer à la fin de la production.

Sorti l’année suivante, Cleopatra est aussi une version très libre de la véritable histoire de la Reine d’Egypte. Elle commence d’ailleurs dans l’espace avec une introduction qui a sans aucun doute influencé George Lucas pour l’introduction de Star Wars. Trois voyageurs intergalactiques venus du futur sont envoyés à l’époque de Cléopâtre pour empêcher que l’Histoire ne soit bouleversée par des extra-terrestres. Là encore l’intrigue reprend des éléments clés de la véritable Histoire mais elle partira encore plus dans de gros délires avec de nombreux anachronismes. Une scène totalement délirante voit s’animer tous plein de chef d’œuvres de la peinture avant de s’achever sur une apparition totalement gratuite d’Astro Boy. Il faut dire que Osamu Tezuka avait été prié de s’impliquer plus sur ce second long métrage pour y imprimer sa patte. Ce qui de l’aveu de Eiichi Yamamoto ne fût pas forcement une bonne idée. On sera dans l’ensemble moins emballé par ce second film même si il reste impressionnant pour l’époque.

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray

 

Ces deux œuvres ne ressemblent pas aux typiques dessins animés japonais avec leurs grands yeux. Le style graphique est ici très inspiré par les cartoons américains et notamment par les premiers dessins animés de Walt Disney. Ils peuvent aussi nous rappeler les dessins animés d’Astérix des années 60 voir même la série animée « Il Etait une Fois… » Mais ce qui étonne c’est les changements réguliers de styles graphiques ainsi que l’emploi de séquences live. Ainsi dans Mille Et Une Nuits, la ville de Badgad et d’autres décors sont carrément des maquettes filmés et au lieu de dessiner l’eau, c’est à chaque fois des films qui sont utilisés. Dans Cleopatra c’est encore plus étrange car toute l’introduction est un véritable film où seul les têtes des acteurs ont étés remplacés par des visages dessinés. On est loin encore du procédé de rotoscopie et le résultat laisse plutôt à désirer. Fort heureusement, toutes les scènes en Egypte Antique n’utilise que l’animation traditionnelle. On sent dans ces délires visuelles et le mélange de procédés que ces deux films ont clairement influencé Masaaki Yuasa, le réalisateur de Mind Games et Lou Et L’Île Aux Sirènes dont tous les projets reproduisent le même genre de folie visuelle.

Si la trilogie Animerama est vendu comme une saga érotique, il ne faut pas s’attendre à des scènes vraiment trop choquantes. Certes on y voit beaucoup de femmes dénudées mais cela ne s’arrête qu’à des paires de seins et de fesses. A cette époque, il n’était pas question de faire dans le porno, ou Hentai en japonais. Les scènes de sexe ne sont que vaguement dévoilées de manières bien plus suggestives que démonstratives. On pourrait croire que Gerald Scarfe s’en est inspiré dans le film Pink Floyd’s The Wall pour la scène de la fleur. Il y a même dans Cleopatra une scène brouillée comme si nous étions en train de regarder Canal + sans décodeur. Preuve qu’il n’y aura pas de quoi s’offenser, le DVD est simplement interdit aux moins de 12 ans.

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray

 

Impossible de se prétendre fan d’animation japonaise si vous n’avez jamais vu Mille Et Une Nuits et Cleopatra. Il y a dans ces deux longs métrages tous les prémices de ce qui a permis à la japanimation de prendre son essor. Les films de Eiichi Yamamoto et Osamu Tezuka ont sans aucun doute influencer la plupart des grands réalisateurs d’animation d’aujourd’hui et nous n’aurions certainement pas une production aussi riche sans cette trilogie culte. Très ambitieux, totalement fous et déjà incroyablement bien réalisés pour l’époque Mille Et Une Nuis et Cleopatra méritent vraiment d’êtres découverts.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

LE BLU-RAY : Disposé chacun sur un disque séparé les films  à l’intérieur d’un très beau digipack, les éditions de Milles Et Une Nuits et Cleopatra proposent des versions parfaitement encodées malgré l’âge du matériel. Si les masters utilisés n’ont pas été entièrement nettoyés et présentent régulièrement des traces de poussières, l’image est impeccable. C’est au niveau du  son que les disques ne se montrent pas toujours à la hauteur avec certains dialogues assez inaudibles mais cela ne généra que les spectateurs qui comprennent le japonais, les autres étant de toute manière obligé de lire les sous-titres. Heureusement la sublime musique 70’s ne souffre d’aucun défaut. En bonus, nous aurons le droit à une interview d’une heure de Eiichi Yamamoto où le réalisateur nous délivrera quelques anecdotes croustillantes même si il semble parfois ne pas répondre tout à fait aux questions posées. Il n’hésite pas à s’approprier tout ce qui est réussi et à casser du sucre sur Osamu Tezuka même si il lui reconnait le génie.

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALSenya Ichiya Monogatari?Kureopatora
  • RÉALISATEURS : Eiichi Yamamoto / Eiichi Yamamoto et Osamu Tezuka
  • AVEC LES VOIX DE : Sachiko Itô, Haruko Katô & Noboru Mitani / Chinatsu Nakayama, Kotoe Hatsui & Tsubame Yanagiya
  • SCÉNARISTES : Osamu Tezuka, Kazuo Fukazawa, Hiroyuki Kumai / Osamu Tezuka & Shigemi Satoyoshi
  • GENRE : Animation Japonaise / Erotique
  • DURÉE : 2h08 / 1h52
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • ÉDITEUR : Eurozoom
  • DATE DE SORTIE : 10 juillet 2018
  • SPÉCIFICITÉS DU BLU-RAY : 2 BD-50, 1080p, 16/9 – Couleurs – 2.0 Japonais – sous titres français
  • BONUS : Interview de Eiichi Yamamoto, Bandes Annonces

 

Animerama : Mille Et Une Nuits / Cleopatra Blu-Ray