POKÉMON : DÉTECTIVE PIKACHU de Rob Letterman [Critique Ciné]

 

Pokémon : Détective Pikachu

 

Attention carton en vue ! Les Pokémon reviennent au cinéma plus vrais que nature dans le film live Pokémon : Détective Pikachu pour le plus grand plaisir des fans mais séduirons-t-il aussi un plus large public ?

 

 

SYNOPSIS : Après avoir appris la disparition de son père le détective Harry Goodman, Tim se rend à Ryme City une ville où humains et Pokémon vivent ensemble en harmonie. En arrivant dans l’appartement de son père, il découvrira un Pikachu dont il est parfaitement capable de comprendre tout ce qu’il raconte. Ensemble, ils vont tenter de percer le mystère qui semble entourer cette disparition.

 

Un Pikachu qui parle ? Lorsqu’on a entendu parler pour la première fois de l’adaptation de Pokémon : Détective Pikachu, il y avait de quoi être sceptique ! Mais ce Pikachu bavard et accro à la caféine ne sort pas de nul part mais d’un jeu vidéo sur Nintendo 3DS du même nom qui est resté bien longtemps inédit en dehors du Japon et qui nous est finalement parvenu au moment où l’on a commencé à entendre parler du film. A la vue de la première bande annonce en novembre, le scepticisme autour de ce projet avait rapidement laissé la place à une certaine impatience tant les images semblaient prometteuses. Réalisé par Rob Letterman, grand spécialiste du film d’aventure pour enfants avec Chair De Poule et Les Voyages De Gulliver, le projet semblait être en de bonnes mains mais qu’en est-il vraiment ?

 

Pokémon : Détective Pikachu

 

Loin des habituelles aventures vues dans les autres jeux et dans le dessin animé, Ce Pokémon : Détective Pikachu diffère beaucoup de ce que l’on connait habituellement avec la franchise. Si la première apparition de Tim Goodman nous le montrera tenter de capturer un Pokémon dans les hautes herbes comme dans les premiers jeux rapidement le film prendra des tournures de polar pour enfants. Assumant totalement le fan service, le film semble vouloir caser le maximum de Pokémon pour faire fondre le cœur des joueur par leur mignonnerie. Sur ce point là, il faut reconnaître qu’ils sont vraiment réussis même avec la volonté de les rendre plus réaliste que dans le jeu ou le dessin animé. Il faut cependant se rendre à l’évidence que cette profusion de Pokémon n’est en fait qu’un simple subterfuge pour tenter en vain de camoufler la pauvreté du scénario du film.

Au nombre de facilités qu’emploie le scénario de Pokémon : Détective Pikachu, c’est bien là qu’on voit que le film s’adresse clairement avant tout aux enfants malgré son coté « film noir ». L’intrigue du film paraît rapidement bien maigre et les scènes se succèdent sans véritables enjeux.  Était-il vraiment nécessaire de faire revenir autant de fois la scène de l’accident de voiture du père de Tim pour les aider à résoudre le mystère de manière aussi facile ? Même si ils s’y ont mis à quatre, les scénaristes n’avaient visiblement guère d’imagination pour adapter le jeu vidéo entre les emprunts flagrants à d’autres films et les nombreuses incohérences de l’histoire. Au fond quitte à  garder un Pikachu muet, une véritable adaptation des aventures de Sacha aurait certainement pu donner un bien meilleur film en terme d’histoire.

 

Pokémon : Détective Pikachu

 

L’autre aspect très plombant de Pokémon : Détective Pikachu est cette volonté permanente de verser dans le pathos. Y avait-il vraiment besoin de de donner un passé si tourmenté au héros de cette histoire pour lui donner envie de retrouver son père ? On ne compte pas les moment où l’action se met en pause pour tenter de nous faire verser une larme dans des scènes plus pathétiques que réellement émouvantes. Même le clin d’œil au célèbre générique du dessin animé se fait dans une scène triste. Au final, certaines de ses pistes dramatiques ne seront même pas exploitées jusqu’au bout

Le rôle principal de Pokémon : Détective Pikachu a été confié à Justice Smith, un jeune comédien encore assez peu connu qui était la caution comique de Jurassic World : Fallen Kingdom. Curieusement il parait ici parfois plus retouché numériquement que les Pokémon et se fera de toute manière totalement voler la vedette par Pikachu qui a la voix d’un Ryan Reynolds dans la lignée d’un Deadpool en tout de même plus soft. L’atout féminin du film est incarné par Kathryn Newton vue dans la série Big Little Lies qui ne fera ici que de brèves apparitions avant de se faire régulièrement éclipsé au profit des Pokémon. Avec Bill Nighy en fondateur de la ville de Ryme City on se doutera en partie du dénouement de l’histoire.

 

Pokémon : Détective Pikachu

 

Alors que la bande annonce nous avait laissé de bons espoirs sur l’adaptation de Pokémon : Détective Pikachu, par sa réussite dans son aspect visuel, le film déçoit par son scénario famélique et son insistance à vouloir absolument nous faire pleurer de manière totalement artificielle. Si quelques scènes resteront dans les mémoires pour leur humour, il y avait clairement matière à faire un bien meilleur film avec cet univers.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Rob Letterman
  • AVEC : Justice Smith, Ryan Reynolds, Kathryn Newton, Bill Nighy & Ken Watanabe
  • SCÉNARISTES : Dan Hernandez, Benji Samit, Rob Letterman & Derek Connolly
  • COMPOSITEUR : Henry Jackman
  • GENRE : Comédie, Aventure, Science Fiction
  • DURÉE : 1h45
  • NATIONALITÉ : Américain & Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros. France
  • SITE OFFICIEL : http://www.detectivepikachumovie.net/
  • DATE DE SORTIE : 8 mai 2019