PROMARE de Hiroyuki Imaishi [Critique Ciné]

 

Promare

 

Célèbre pour la série animée Kill La Kill, le studio japonais Trigger sort cette année son tout premier film d’animation au cinéma en France avec Promare. Un film d’action complètement barré qui fera plaisir aux fans de Gurren Lagann.

 

 

 

SYNOPSIS : Il y a 30 ans des hommes et de femmes à bout de nerfs avaient fini par se transformer en mutants et avaient ravagé plusieurs grandes villes du monde entier avec d’immenses flammes. Pour lutter contre ce phénomène qui avait causé la mort de millions d’habitants a été créé la brigade spéciale Burning Rescue qui aura fort à faire lorsqu’un groupe de ses mutants qui se font appelé les Mad Burnish menacent de reproduire cette catastrophe. Pour lutter contre cette menace, ils pourront compter sur la nouvelle recrue Galo Thymos prête à tout pour montrer sa valeur.

 

Créé il y a seulement huit ans par le réalisateur Hiroyuko Imaishi suite à son départ de Gainax, le studio Trigger s’est rapidement fait un nom avec les séries Kill La Kill et Little Witch Academia. Cette année marque une nouvelle étape dans l’histoire du jeune studio d’animation avec la sortie en salles de leur tout premier film d’animation Promare. Après une projection au Festival d’animation d’Annecy ainsi qu’à la Japan Expo, il arrive maintenant au cinéma en France dans un circuit toujours trop restreint de salles. Mais si vous êtes fans, il ne faudra pas vous priver d’aller le découvrir sur grand écran.

 

Promare

 

Contrairement aux récents Les Enfants De La Mer ou Wonderland, Le Royaume Sans Pluie qui peuvent toucher un large public par leur poésie proche du Studio Ghibli, Promare s’adresse plutôt à un public de véritables fans d’animation japonaise un peu plus pointue. Il vaudra mieux en effet être déjà familier  des précédentes œuvres du réalisateur Hiroyuko Imaishi dont l’univers est vraiment particulier que ce soit dans le style graphique mais aussi dans le ton de ses œuvres particulièrement déjantées et hallucinogènes. De part ses combats de Mecha et ses personnages, Promare fait forcement énormément penser à Gurren Lagann mais on y retrouve aussi tout le coté sauvage des combats les plus spectaculaires de Kill la Kill.

Après une courte introduction pour situer le point de départ de l’histoire, le réalisateur nous plonge immédiatement après le générique dans une première grande scène d’action qui nous permettra de faire connaissance avec les membres de la Burning Rescue mais aussi  avec tous les autres protagonistes du film. Même lorsqu’on est familier du travail du réalisateur, il faudra un certain temps d’adaptation pour rentrer dans ce style très particulier de dessins bien loin des très beaux films d’animation que l’on à l’habitude de voir venir du Japon.

 

Promare

 

Nous sommes ici non plus sur de l’animation traditionnelle mais sur un film réalisé principalement sur ordinateur  avec l’insertion d’élément 2D pour les personnages. Cela donne une animation particulièrement fluide et dynamique mais graphiquement beaucoup trop épurée. Le réalisateur Hiroyuki Imaishi ne semble pas vouloir faire dans le détail et les graphismes peuvent vraiment paraître par moment beaucoup trop simples notamment sur les effets de flammes pourtant très importants dans l’histoire. Heureusement beaucoup plus de soin a été apporté au déroulement des combats toujours très limpides à suivre même lorsqu’ils impliquent d’énormes mecha délirants.

Ecrit par le créateur de Kill La Kill, le scénario original de Promare nécessitera de bien s’accrocher pour tout comprendre dans cette histoire où les méchants ne sont pas forcement ceux qu’on croyait. Kazuki Nakashima a développée une belle galerie de personnages vraiment intéressants qu’on aurait aimé cependant voir un peu plus dans leur quotidien plutôt que toujours mêlés à de gros combats. En dehors du héros Galo Thymos, les autres membres de la brigade seront un peu trop vite mis de coté mais peut être les retrouvera t-on un jour dans une série télé Promare ?

 

Promare

 

Réservé avant tout aux fans de combats de Mecha et particulièrement aux nostalgiques de  la série animée Gurren Lagann, ce Promare déçoit légèrement par son coté un peu trop bourrin à toujours privilégier l’action au détriment du développement de personnages pourtant bien sympathiques. Cependant Promare ne manque pas de qualités avec son histoire riche en rebondissement et la qualité de son animation mais il ne sera clairement pas au gout de tout le monde.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Hiroyuki Imaishi
  • AVEC LES VOIX DE : Kenichi Matsuyama, Taichi Saotome, Masato Sakai, Ayna Sakura & Ami Koshimizu
  • SCENARISTE : Kazuki Nakashima
  • COMPOSITEUR : Hiroyuki Sawano
  • GENRE : Japanimation, Action, Science Fiction
  • DURÉE : 1h51
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Eurozoom
  • SITE OFFICIEL : https://promare-movie.com/
  • DATE DE SORTIE : 31 juillet 2019