LA MÉLANCOLIE DE HARUHI SUZUMIYA [Critique Blu-Ray]

 

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

 

Le phénomène Haruhi Suzumiya revient en France avec la sortie chez Kaze de l’intégralité de la série La Mélancolie De Haruhi Suzumiya et du long métrage La Disparition de Haruhi Suzumiya dans un superbe coffret Blu-Ray anthologique comprenant dix heures de bonus. Tout bonnement incontournable pour tous les fans !

 

 

SYNOPSIS : Haruhi Suzumiya n’a pas de temps à perdre avec les êtres humains ordinaires ! Tout ce qu’elle souhaite c’est rencontrer des Extra Terrestres, des voyageurs temporels et des Espers. En déclarant ça lors de sa présentation en classe au début de l’année, elle va intriguer Kyon qui malgré les avertissement de ses camarades va tenter de sympathiser avec elle. Curieusement la jeune fille va se lier d’amitié avec lui et l’entraîner dans la création de la Brigade S.O.S. chargée de percer des mystères. Elle recrutera la dévoreuse de livre Yuki Nagato, la sublime mais timide Mikuru Asahina et le docile Itsuki Koizumi sans savoir qu’ils sont exactement ce qu’elle cherchait…

 

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

 

Attention oeuvre culte ! Si La Mélancolie de Haruhi Suzumiya n’est peut être pas très connu du grand public français, elle se doit de l’être de tout fans de light novels, mangas et anime qui se respecte ! A l’origine il s’agit d’un light novel écrit par Nagaru Tanigawa et illustré par Noizi Ito dont le premier tome est paru en 2003 chez l’éditeur Kadokawa. Vendu à plus d’un million d’exemplaire rien qu’au Japon, La Mélancolie de Haruhi Suzumiya a donné suite depuis à dix autres light novel dont le dernier est paru au Japon en 2011. Une adaptation en manga qui compte vingt tomes a également suivie disponible en France chez Pika Edition. Au total c’est plus de huit millions d’exemplaires de tous les romans et mangas qui s’étaient écoulés  à travers le monde en 2011 et vingt millions de livres avaient été imprimé en 2015 dans le monde entier. Ce succès a poussé plusieurs éditeurs à sortir des adaptations en six jeux vidéos paru entre 2007 et 2011.

La série animée adaptée de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya a été réalisé par le studio Kyoto Animation connu aussi pour les séries K-On et Chunibiyo And Others Delusions et qui travaille actuellement sur Violet Evergarden. Composé de deux saisons sorties respectivement en 2006 et 2009, la série qui compte au total vingt huit épisodes s’est poursuivie en 2010 avec le long métrage La Disparition de Haruhi Suzumiya qui a servit de conclusion à ces adaptations. La série et les films sont tous réalisés par Tatsuya Ishihara qui a récemment signé la série Hibike ! Euphonium. Deux autres séries parodiques La mélancolie de Mini Haruhi et Nyoroon, Mini Churuya sont aussi sortie directement sur Internet. C’est tout cela que l’on retrouve regroupés par Kaze pour la première fois dans une édition Blu-Ray exceptionnelle enrichie de dix heures de bonus disponible depuis le 20 décembre 2017. A noter que les épisodes de la série sont proposés dans l’ordre chronologique et mélange donc les épisodes des deux saisons pour une meilleure compréhension de l’intrigue.

 

 

 – LA MÉLANCOLIE DE HARUHI SUZUMIYA –

 

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

 

Malgré le titre de la série, ce n’est pas Haruhi Suzumiya qui est la véritable héroïne de la série mais Kyon qui sert de narrateur à cette histoire. Sans savoir trop pourquoi, il a toujours été intrigué par sa camarade de classe dont il s’amusait à découvrir quelle venait chaque jour avec une coiffure différente. C’est en remarquant qu’elle s’était subitement coupé les cheveux qu’il va pour la première fois échanger avec elle. Curieusement la jeune fille qui n’avait jusque là pas grand chose à faire de ses camarades va accepter l’échange avec Kyon et l’entraîner par la cravate dans son monde bien à elle. S’entendant un peu comme chien et chat, ils ne peuvent s’empêcher pourtant de rester ensemble. C’est comme çà qu’il se retrouvera un peu malgré lui le premier membre de la Brigade S.O.S., un club que Haruhi décide de créer après avoir fait le tour de tous ceux existants au lycée sans en trouver un qui lui convienne. Squattant la salle du club de littérature dont la seule membre Yuki Nagato est enrôlée sans broncher dans la brigade, ils se verront rejoindre un peu de force par la timide Mikuru Asahina tellement jolie que Haruhi compte l’utiliser comme mascotte pour le club en lui enfilant de force des tenues sexy que la jeune fille n’assumera pas  et par Itsuki Koizumi, un élève arrivé en cours d’année et donc jugé mystérieux par Haruhi.

Commençant dans ses deux premiers épisodes comme une série tranche de vie lycéenne comme on peut déjà en compter des centaines, La Mélancolie de Haruhi Suzumiya prendra une tournure plus science fiction dans son troisième et quatrième épisode quand Yuki, Mikuru et Itsuki vont révéler leur vraie nature à Kyon. Ils sont exactement ce que cherchait Haruhi toute sa vie : une extra-terrestre, une voyageuse du futur et un esper. Ils sont tous en fait en mission de surveillance de Haruhi qui ne doit pas connaître leur vraie nature. La jeune femme est le centre de leur univers qu’elle est capable de modifier à volonté sans le savoir et Kyon semble curieusement le seul capable de canaliser les catastrophes qu’elle crée involontairement. Toute la série va tourner autour des tentatives de cette petite bande pour réaliser les moindres volontés de Haruhi pour empêcher la destruction du monde mais leur camarade est du genre capricieuse et en fait souvent qu’à sa tête sans écouter vraiment ce qu’on peut lui dire. C’est ainsi qu’ils vont se retrouver à voyager dans le temps, se battre contre des créatures géantes, mener l’enquête sur une île coupée du monde par une tempête, tourner un long métrage pour le festival de l’école et même se voir coincés dans une boucle temporelle à revivre plus de quinze mille fois les deux dernières semaines de l’été.

Pleine de mystère, la série ne répondra malheureusement pas à toute nos questions. Il reste plein d’interrogations sur les origines de Yuki, Mikuru et Itsuki qui resteront sans réponse à la fin de ses vingt huit épisodes car la série s’est achevée avant les light novels dont la conclusion n’est pas encore sortie. La relation entre Kyon et Haruhi reste en suspend sans que que l’on sache si elle tournera vraiment à la romance. Mais le plus frustrant est l’arc The Endless 8 ou pendant huit épisodes on verra les mêmes événements se répéter tant que nos héros restent bloqués dans une boucle temporelle. Si a chaque fois la mise en scène et les tenues changent les événements restent les mêmes et on fini par s’ennuyer ferme. Heureusement que le reste des épisodes rattrapent le tout comme cette épisode spécial qui nous permet de découvrir le film amateur qu’ils ont réalisés. Il n’y a plus qu’à espérer voir un jour une troisième saison mais l’auteur des light novels ne semble pas pressé et l’éditeur Kadokawa n’est du coup plus très motivé.

 

 

 – LA DISPARITION DE HARUHI SUZUMIYA –

 

La Disparition de Haruhi Suzumiya

 

Avec La Disparition de Haruhi Suzumiya, on passe aux choses sérieuses car pour adapter ce light novel qui contient l’une des intrigues la plus importante de la saga, le studio Kyoto Animation a choisi de passer au long métrage avec une oeuvre épique de 2h43. Une durée rarement vue pour un film d’animation qui a du demander un travail colossal. Si il s’agit du quatrième Light Novel sorti, l’histoire de La Disparition de Haruhi Suzumiya prend place quelques mois après la fin de la série et le festival scolaire. Nous approchons ici de Noël et Haruhi convoque la Brigade S.O.S le 17 décembre pour les informer qu’elle veut organiser une fête pour Noël. Alors que les préparatifs battent leur plein pendant deux jours, Kyon va se réveiller le 19 décembre sans comprendre ce qui lui arrive. Au lycée, une épidémie de grippe a cloué au lit un grand nombre d’élèves et même Haruhi semble avoir été contaminée car elle est introuvable. Il aura aussi la surprise de voir revenir Ryoko Asakura comme si de rien n’était avant de se rendre compte que personne dans la classe ne connait Haruhi. Recherchant les autres membres de la Brigade S.O.S., il découvrira que Yuki et Mikuru ne le connaisse pas et n’ont jamais entendu parler de Haruhi et que Koizumi a lui aussi disparu avec toute sa classe. Seul face à cette énigme, Kyon va devoir chercher des indices pour tenter de retrouver Haruhi et retourner dans sa réalité.

La Disparition de Haruhi Suzumiya est un récit important dans la saga car il nous éclaire en partie sur les sentiments de Kyon pour Haruhi. Illustrant bien la célèbre expression de Lamartine, « un seul être vous manque et tout est dépeuplé », la disparition de sa camarade va faire réaliser au jeune homme a quel point elle est devenue indispensable à sa vie en seulement quelques mois. Mais dans cette réalité alternative, il va découvrir une autre Yuki Nagato bien humaine qui semble être amoureuse de lui même si elle n’ose pas l’avouer clairement. Le doute s’installe alors en lui. Doit-il retourner dans sa réalité pour vivre à nouveau au rythme des caprices de Haruhi ou bien profiter de cette autre réalité pour mener une vie bien plus tranquille ?

Pleine de suspense cette histoire nous tiendra en haleine tout du long. On pourra trouver curieux d’avoir choisi une intrigue où Haruhi Suzumiya est absente pendant très longtemps et ne tient au fond qu’un petit rôle pour le premier film au cinéma mais cela permet de s’attacher un peu plus à Kyon et on ressent le même manque que lui. Pour tout comprendre au film, il sera toute de même préférable d’avoir regardé précédemment toute la série car il y fait souvent des allusions. Comme toutes ces histoires de dimensions parallèles, il faudra s’accrocher dans la dernière partie du film pour tout bien comprendre dans la résolution de ce mystère. Le film donne en tout cas très envie de regarder la nouvelle série La Disparition de Yuki Nagato sortie en 2015 qui se déroule justement dans cette réalité alternative mais qui n’a pas été incluse au coffret car elle est réalisé par un autre studio.

 

 

 – LES BONUS –

 

La Disparition de Haruhi Suzumiya

 

Dans les dix heures de bonus, on sera forcement tenter de commencer par le quatrième disque qui comprend les deux séries parodiques La Mélancolie de Mini Haruhi et Nyoroon, Mini Churuya ! déjà disponibles dans l’intégrale DVD sorti il y a trois ans. C’est surtout la première série qui sera la plus intéressante car elle complète les aventures de la Brigade S.O.S avec de petits sketchs où nos héros représentés façon « Chibi » reprennent leur forme normal quand ils se prennent au sérieux. On s’amusera aussi beaucoup des maltraitances que fait subir Mini Yuki à une Asakura encore plus petite. La seconde série au style graphique plus simple, verra une version chibi de Tsuruya, la copine de Mikuru, essuyer bien des misères de la part de ses camarades dans sa quête de fromage fondu.

L’autre point fort des bonus ce sont les deux concerts proposés pour la première fois en France. Le premier est un concert pop où tous les doubleurs de la série viennent interpréter en live toutes les chansons de la saga Haruhi que ce soit la série ou les drama à la radio. Plus sérieux, le second concert reprend les plus grands thèmes de la saga jouée par un véritable orchestre symphonique et la participation de temps en temps des doubleurs de la série.

Le reste des bonus puisent dans les archives de Kyoto Animation pour des séries de reportages filmés au caméscope. On peut notamment voir un long film sur le repérage de l’équipe dans le lycée où se déroule La Mélancolie de Haruhi Suzumiya et ses abords qui permettra de se rendre compte à quel point ils sont resté très fidèles dans les décors. Le gros de ses reportages suivent la jeune Idol Aya Hirano qui prête sa voix à Haruhi Suzumiya en studio d’enregistrement, en visite chez Kyoto Animation, en tournage de publicité ou en tournée de promotion. Pour le film La Disparition de Haruhi Suzumiya, on retrouve les mêmes bonus que dans l’édition sortie précédemment avec un making of qui ne rentre pas assez dans les détails et deux visites de l’équipe du film à la fin des premières projections japonaises

 

La Disparition de Haruhi Suzumiya

 

Si vous ne connaissez pas encore La Mélancolie de Haruhi Suzumiya alors ce coffret est une occasion en or de découvrir cette très sympathique série aux personnages attachants. S’adressant aussi bien aux garçons comme aux filles de tous les ages cette série lycéenne aux accents S.F. est remplie de mystère. Si tous les épisodes ne sont pas du même niveau, le film La Disparition de Haruhi Suzumiya devrait mettre tout le monde d’accord. Un véritable chef d’oeuvre de l’animation japonaise certainement pas assez connu qui arrive à nous captiver de bout en bout malgré une durée colossale de 2h43 qui vous rendra accroc à Haruhi et ses camarades.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

LE BLU-RAY : C’est un coffret magnifique que nous offre là Kaze. Chaque volet contient de très belles illustrations issues de artbook mettant en scène nos héroïnes dans des tenues sexy qui pourraient laisser croire que la série est bien plus chaude qu’elle ne l’est vraiment. En revanche les fixations pour les disques sont beaucoup trop fragiles et cassent pour un rien. Concernant l’image des Blu-Ray c’est un sans faute avec des couleurs très riches qui donnent une nouvelle jeunesse à la série. Au niveau du son seul les épisodes de la première saison sont proposés en 5.1 en japonais créant un décalage avec les épisodes de la saison 2 qui ne sont qu’en stéréo. La version française totalement déconseillée est aussi en stéréo. Les différentes bonus sont proposés sur des DVDs car ils contiennent principalement des reportages filmés au caméscope qui n’auraient rien donné en HD. Cela n’excuse cependant pas les effets d’escalier sur les illustrations des menus.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALSuzumiya Haruhi no Yūutsu
  • RÉALISATEUR :  Tatsuya Ishihara / Kyoto Animation
  • AVEC LES VOIX EN V.O. DE  : Aya Hirano, Tomokazu Sugita, Minori Chihara, Yûko Gotô & Daisuke Ono
  • SCÉNARISTE : Tatsuya Ishihara d’après l’oeuvre de Naguru Tanigawa & Noizi Ito
  • COMPOSITEURShoko Ikeda
  • GENRE : Japanimation, Science Fiction, Comédie
  • DURÉE : Série : 28 x 23 minutes + Film : 163 minutes
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • SITE OFFICIELhttp://haruhi.tv/
  • DATE DE SORTIE EN BLU-RAY : 20 décembre 2017
  • SPÉCIFICITÉS : 4 BD-50 5 DVD 9 – Couleur-  Audio Japonais 2.0 et 5.1, français 2.0 – Sous Titres Français
  • BONUS :
    • Haruhi : Le concert pop (INÉDIT)
    •  Enregistrement de « Lost my music » chanté par Aya Hirano
    • Tournée promotionelle d’Aya Hirano
    • Sur les traces de Haruhi (INÉDIT)
    • Visite des studios de Kyoto Animation par Aya Hirano
    • Générique de l’aventure de Mikuru Asahina
    • Special ending (danse complète)
    • Making of des publicités japonaises (INÉDIT)
    • Shooting photo des comédiennes de doublage(INÉDIT)
    • Haruhi : Le concert symphonique
    • Shooting photo d’Aya Hirano
    • Tournée promotionnelle avec les comédiennes
    •  La Mélancolie de Mini Haruhi Intégrale 25 mini-épisodes
    • Nyoroon, Mini Churuya ! Intégrale 13 mini-épisodes
    • Making of
    • Repérage, les lieux réels
    • Enregistrement de la bande-son
    • Projection en présence de l’équipe à Shinjuku
    • Projection en présence de l’équipe à Ikebukuro