VOICE FROM THE STONE de Eric D. Howell [Critique Blu-Ray]

Voice From The Stone

 

Alors que la septième saison de Game Of Thrones vient enfin de débuter, l’éditeur Marco Polo Production nous propose de découvrir directement en Blu-Ray et DVD  le film Voice From The Stone avec Emilia Clarke disponible à partir du 26 juillet 2017.

 

 

SYNOPSIS : Dans les années 50 en Toscane Verena, une infirmière spécialisée dans le traitement des enfants, va accepter de venir en aide au jeune Jakob qui s’est enfermé dans le mutisme le plus complet depuis la mort de sa mère. Il est persuadé que celle-ci lui parle à travers les murs. Est-il fou où la demeure ancestrale enferme t-elle vraiment des fantômes ?

 

Emilia Clarke serait-elle passé à coté d’une vocation d’infirmière en devenant actrice ? Celle que l’on connait plus désormais comme Daenerys Targaryen dans Game Of Thrones semble en effet s’être fait une spécialité dans les rôles d’infirmière entre deux saisons de la série. Après la comédie romantique Avant Toi où elle venait s’occuper d’un tétraplégique, dans Voice From The Stone, c’est à un jeune garçon traumatisé par la mort de sa femme qu’elle va apporter ses soins. Deux films très différent dans la forme et le ton qui permettent de découvrir de nouvelles facettes de ses talents de comédienne.

 

Voice From The Stone

 

Après des années passées en tant que coordinateur des cascades sur de nombreux grands films dont plusieurs long métrages des Frères Coen, Eric D. Howell passe pour la première fois à la réalisation avec Voice From The Stone. Là où on aurait pu l’attendre sur un film d’action, il a choisi au contraire de s’attaquer à l’adaptation du roman La Voce Della Pietra de l’écrivain italien de Sylvio Raffo paru en 1996.

Il est plutôt difficile de cerner au premier abord dans quel genre de films classer Voice From The Stone. Le film commence comme un drame avec la mort d’une mère et le chagrin de son fils mais lorsque l’infirmière Verana arrive au abord de la demeure ancestrale du jeune garçon, la brume et les paysages très gothiques nous laissent penser que l’histoire va rapidement prendre une tournure fantastique. La très belle bande originale de Michael Wandmacher continuant à semer le trouble en permanence entre thème triste et d’autres plus inquiétant donnant parfois une allure de thriller au long métrage.

 

Voice From The Stone

 

Forcement intrigué, on restera accroché à l’histoire et on sera souvent émerveillée par le travail sur décors et la lumière ainsi que par la beauté de certaines scènes  mais au bout d’une heure où il le mystère ne fera que s’épaissir et où Verana ne semble toujours pas progresser avec le jeune Jakob, notre attention finira naturellement par s’atténuer. C’est heureusement là que le réalisateur à la brillante idée de déshabiller Emilia Clarke. On craint alors que le film ne tourne au film érotique bas de gamme mais c’est à ce moment là qu’il prend enfin la tournure fantastique que l’on attendait. C’est tellement abrupte que cela paraît vraiment bâclé et assez incompréhensible comme si Eric D. Howell était subitement pris par le temps. Avec un peu plus de temps il aurait certainement pu nous offrir un bien meilleur fin à la vue de ce qu’il nous avait proposé dans les premiers moments du film.

C’est avec Maggie Gyllenhaal que devait initialement se faire Voice From The Stone mais nous n’avons clairement pas perdu au change avec Emilia Clarke. Elle donne à son personnage d’infirmière la force et la détermination de Daenerys  face au père de Jakob mais aussi un coté plus touchant face à l’enfant. En revanche, Martin Csokas n’arrivera pas à nous faire regretter que le rôle du père de Jakob devait initialement être tenu par Mads Mikelsens. Peut être pas assez présent dans le film l’acteur se montrera guère convaincant dans les quelques scènes qu’il peut avoir. A noter aussi la présence de Caterina Murino, dans le rôle de la mère de Jakob qui n’apparaîtra que le temps de quelques flashbacks.

 

Voice From The Stone

 

C’est clairement avec d’autres ambitions qu’une sortie directe en DVD que Eric D. Howell a tourné Voice From The Stone. Les décors et la photo léchée mériterait bien d’être vu sur grand écran. C’est au niveau du scénario que l’on sera en revanche déçu à espérer un virage fantastique qui semble toujours sur le point de surgir mais qui ne sera au fond jamais exploité. La fin trop expéditive gâchera malheureusement les promesses du début du film mais on retiendra malgré tout la prestation d’Emilia Clarke qui mérite à elle seule que les fans de Game Of Thrones jette au moins un œil sur Voice From The Stone.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

LE BLU-RAY : La beauté des images et de la photo et parfaitement retranscrite par le Blu-Ray de Voice From The Stone. Le 5.1 ne sera en revanche pas très sollicité tant les effets sonores sont rares, elle servira juste pour diffuser la très belle bande originale jusqu’à ce que la seule scène proche du fantastique finisse enfin par réveiller le caisson de basse. On pourra regretter l’absence totale de bonus alors qu’on peut trouver de courtes interviews sur le site officiel et que le clip de la chanson d’Amy Lee pour le film a été réalisé sur les lieux du tournage.

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • REALISATEUR : Eric D. Howell
  • AVEC : Emilia Clarke, Edward Dring, Marton Csokas & Caterina Murino
  • SCÉNARISTE : Andrew Shaw d’après le livre de Silvio Raffo
  • COMPOSITEUR : Michael Wandmacher
  • GENRE : Drame,  Thriller, Fantastique
  • DURÉE : 1h31
  • NATIONALITÉ : Américain, Italien
  • ÉDITEUR : Marco Polo Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://voicefromthestonemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 26 juillet 2017
  • SPÉCIFICITÉS : BD 50 – 1080p – 16/9 – 2.35:1 – Couleur – DTS HD 5.1 Master Audio Anglais et Français, Sous Titres Français
  • BONUS : sans