THE CALLISTO PROTOCOL sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

THE CALLISTO PROTOCOL sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Uesaka Sumire

Mieux qu’un simple remake de Dead Space, The Callisto Protocol a de sérieux arguments pour séduire les fans de survival horror.

Si The Callisto Protocol rappelle tellement Dead Space, cela n’est certainement pas un hasard  ! Il s’agit en effet du nouveau jeu de Glen Schofield, le créateur du survival horror spatial culte. Tandis que l’éditeur Electronic Arts nous prépare un remake pour la next gen à l’occasion du 15ème anniversaire plutôt que de nous proposer une quatrième épisode profitant des capacités des nouvelles consoles, autant miser sur le nouveau jeu de Glen Schofield et des développeurs de Striking Distance Studios qui a de sérieux arguments pour faire flipper.

Très similaire dans son apparence à Dead Space, The Callisto Protocol est un survival horror à la troisième personne en vue caméra à l’épaule inspirée aussi par Resident Evil . Le nouvel Isaac Clarke s’appelle ici Jacob Lee, un transporteur de marchandises qui après l’assaut de son vaisseau par un groupe de terroristes va s’écraser sur la planète Callisto. Seul survivant avec la chef des terroristes Dani Nakamura, ils vont être envoyés directement dans la prison de Black Iron sans même un procès. Mais peu de temps après leur incarcération, Jacob va se réveiller en découvrant que la prison a été envahies par de terrifiantes créatures. Les prisoniers qui n’ont pas été tués se sont mytèrieusement transformé en Biophages ne laissant pas d’autre choix à Jacob de tenter de s’enfuir au plus vite de là.

The Callisto Protocol

Un peu comme Isaac, la barre de vie de Jacob est représenté par un implant qu’on lui a greffé dans la nuque, Pour mieux nous plonger dans l’ambiance, il n’y aura aucune interface visible à l’écran. Rapidement le héros trouvera pour arme une matraque électrique et un gant lui donnant des pouvoirs télékinésiques limités en énergie. Au fur et à mesure du jeu, il trouvera d’abord un pistolet et pourra imprimer un fusil à pompe, un pistolet mitrailleur et d’autres armes tellement similaires qu’elles n’auront pas vraiment d’utilité. Devant penser à économiser vos munitions, il sera préférable d’utiliser avant tout la matraque qui permet aussi de bloquer les attaques et le gant qui vous permettra d’envoyer vos ennemis sur des pièges aux murs. Il sera même possible de profiter d’un bug du jeu en projetant simplement les adversaires dans des zones ou des éléments du décor comme une table dont ils ne pourront pas se relever pour s’en débarrasser. Même si nous n’avons pas ici de scie laser, il sera possible comme dans Dead Space de démembrer les monstres avec votre arsenal pour ralentir leur progression. Une fois à terre, il faudra aussi penser à leur donner là aussi un bon coup de pied sur leur cadavre pour récupérer de précieuses ressources : balles, santé ou crédits qui tomberont aléatoirement. Nous commencerons l’aventure dans une tenue orange classique de prisonnier ne permettant pas de stocker grand chose dans son inventaire, obligeant parfois à faire le choix dans ce que l’on veut transporter mais cela s’améliorera lorsque Jacob trouvera une armure proche de celle d’Isaac qui lui permettra de stocker plus de ressources mais c’est là qu’elles commenceront à se faire plus rares.

Tout votre arsenal pourra être amélioré dans des imprimantes que vous croiserez en cours de progression en échange de crédits gagnés en fouillant les différents recoins de la prison ou sur les cadavres de vos adversaires. Malheureusement, il faudra faire les bons choix car il ne sera pas possible d’améliorer au maximum chacune de ses armes avec ce que l’on pourra amasser durant tout le jeu. À vous de voir vos préférences car même si le plus judicieux semblerait être la matraque et le gant, ces accessoires se montreront totalement inefficaces face aux gros Boss du jeu. Contre eux, il faudra maitriser l’esquive et la course avant de bien choisir le moment pour les attaquer avec vos armes à feu les plus puissantes. Malheureusement, le jeu ne dispose même pas d’un mode Partie+ pour pouvoir terminer d’améliorer tout votre équipement dans une nouvelle partie.

The Callisto Protocol

Profitant pleinement des capacités de la Playstation 5, The Callisto Protocol est vraiment très beau. Le raytracing permet des effets de lumières et de fumée très réussis et le jeu propose un niveau de détails rivalisant sans peine avec les meilleurs jeux de la console grace à l’Unreal Engine 5. On se surprendra aussi par les animations naturelles du personnages, notamment lorsque parfois il jette un regard provoquant en arrière comme si c’était la faute du joueur s’il se retrouvait dans cette situation critique. Malheureusement, bien que très réussi, les différents décors rappelleront bien trop de jeux du même genre pour nous surprendre. De même, nous aurons très vite fait le tour de tout le bestiaire du jeu. Les développeurs du jeu n’hésitant même pas à recycler par quatre fois la même redoutable créature à deux têtes qui pouvait passer pour une sorte de Boss par sa puissance et la difficulté pour l’achever. Si les développeurs annonçaient profiter du retour haptique de la Dualsense, c’est seulement le haut parleur de la manette qui donnera un effet réussi lors d’échanges radio avec d’autres personnages.

Si The Callisto Protocol semblait être très prometteur, la prise en main du jeu nous fera rapidement changer d’avis. Derrière son esthétique très réussi, le jeu souffre d’un gameplay souvent calamiteux. Plutôt que de simplement faire défiler les armes d’une simple pression vers la droite, le changement d’arme rapide se fait dans un menu déroulant de haut en bas qui n’est clairement pas fait pour les moments les plus stressants où il faut faire dans l’urgence. D’autre part, les combinaisons de touches trop similaires pour certains gestes nous feront souvent faire les mauvais gestes. L’esquive par coup de joystick gauche dans un sens ou l’autre ajoute en complexité car il faudra se rappeler dans quel sens on a commencé. Les phases où l’ont tentera en toute discrétion de poignarder des adversaires aveugles pourra aussi se montrer parfois calamiteuse tant il faudra vraiment être sous le bon angle pour faire apparaître la touche d’action X à appuyer au bon moment. L’angle de vue caméra à l’épaule se montrera aussi parfois vraiment pas pratique pour savoir où sont les adversaires. C’est totalement à l’oreille qu’il faudra espérer pouvoir échapper au boss final qui n’aura de cesse de vous courir après  et dont un seul coup vous tuera immédiatement en mode normal. Même si cela a été amélioré avec un patch, recharger sa santé prend encore beaucoup de temps et ne pourra pas se faire dans l’urgence face aux monstres. Le système de sauvegarde automatique ne prévoit malheureusement même pas d’enregistrer immédiatement les modifications d’armes et vous serez souvent obligé de recommencer si vous êtes tué avant le dernier point de sauvegarde. En revanche lorsque vous ferez face à un Boss, le jeu prendra un malin plaisir à sauvegarder directement face à lui, vous empêchant de revoir votre stratégie et votre équipement pour se débarrasser plus efficacement de lui. Le jeu semble même au contraire faire disparaître les ressources dont on aurait le plus besoin dans ces moments critiques.

The Callisto Protocol

Question durée de vie The Callisto Protocole nous laissera sur notre faim car le jeu se termine bien trop vite. Si certains passages se montreront très tendus tant vous devrez faire face à de nombreuses créatures à la fois, user de la bonne stratégie vous permettra de vous sortir de la plupart des situations après être mort quelques fois. Disposant de trois niveaux de difficulté, il sera normalement possible pour tous d’arriver au bout du jeu mais curieusement seuls 36% des joueurs ont réussi à ce jour à obtenir le trophée de l’exécution du dernier Boss. À croire que beaucoup d’entre eux ont tout simplement abandonné le jeu en cours de route lassés par ses nombreux défauts. The Callisto Protocol nous donne vraiment l’impression de ne pas exploiter pleinement toutes ces capacités, sous exploitant quelques bonnes idées. La progression linéaire vous empêchera de revistiter la map pour partir à la recherche des différentes pièces cachées où se trouvent de précieuses ressources ou de débloquer certains trophées cachés. Alors que le jeu est vendu tout de même 69€, il est étonnant de devoir encore acheter le season pass pour s’offrir deux modes de jeux bonus qui auraient pu améliorer la durée du jeu. Résultat, il ne sera pas étonnant de voir beaucoup de gens attendre la chute du prix pour s’offrir le jeu de Glen Schofield.

The Callisto Protocol

Digne successeur de la saga Dead Space, The Callisto Protocol est un survival horror très efficace pour mettre le trouillomètre à zéro. Bien que très réussi en terme de graphismes et d’ambiance, les différents problèmes de gameplay et le manque d’originalité empêcheront malgré tout le nouveau jeu de Glen Schofield de se hisser à la hauteur du premier Dead Space. Une fois commercialisé à un prix plus abordable, il devrait cependant sans peine séduire tous les fans de survival horror.

MON AVIS :
4/5

GRAPHISMES : 5/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 3/5
DURÉE DE VIE : 3/5
INTÉRÊT : 4/5

A Lire Aussi

God Of War Ragnarök

GOD OF WAR RAGNARÖK sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Après quatre ans d’attente, l’aventure de Kratos dans la mythologie nordique se poursuit enfin dans God Of War Ragnarök

The Last Of Us Part I

THE LAST OF US PART I sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

The Last Of Us Part I s’offre un remake complet pour sa sortie sur Playstation 5

The Quarry

THE QUARRY sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Les créateurs d’Until Dawn et la saga The Dark Pictures sont de retour avec le nouveau film d’horreur interactif The Quarry qui devrait séduire les fans.

Capcom Fighting Collection-

CAPCOM FIGHTING COLLECTION sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

Capcom exhume dix grands classiques du Beat’Em Up dans la Capcom Fighting Collection disponible sur PS4, Xbox One, Switch et PC 

Evil Dead The Game

EVIL DEAD : THE GAME, le mode solo sur Playstation 5 [Test Jeux Vidéo]

Si vous comptiez vous procurer Evil Dead : The Game pour jouer uniquement en solo, vous risquez fort d’être déçu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.