ANDRE MATOS, disparition de l’ancien chanteur d’Angra [Hommage]

 

C’est avec la plus grande stupeur et une immense tristesse que nous avons appris la mort soudaine d’Andre Matos, l’ancien chanteur d’Angra ce samedi 8 juin 2019.

 

 

Après Ronnie James Dio, Lemmy Kilmister ou bien encore Chris Cornell, c’est encore un chanteur mythique du Metal qui nous a quitté ce samedi 8 juin 2019 avec la disparition du chanteur brésilien Andre Matos emporté par une crise cardiaque à l’age de 47 ans. Plus qu’une grande voix, c’était aussi un compositeur et un musicien talentueux qui avait su parfaitement mélanger des influences venues de la musique classique à la virtuosité du duo de guitaristes Rafael Bittencourt et Kiko Loureiro au sein d’Angra. Voué à l’époque à devenir le nouveau Bruce Dickinson, Andre Matos n’a cependant certainement pas eu la carrière qu’il méritait suite à son départ d’Angra au moment où le groupe était à son apogée. 

 

 

 

Né le 14 septembre 1971 à Sao Paulo, Andre Matos avait commencé le piano à l’age de dix ans avant d’intégrer son premier groupe Viper en tant que claviériste puis chanteur dès l’age de 13 ans et sortir avec le groupe deux albums peut être trop méconnus Soldiers Of Sunrise (1987) et Theatre Of Fate (1989). Se consacrant par la suite à ses études musicales, il est revenu au Metal en 1991 en formant le groupe Angra inspiré par les groupes allemands de Power Metal tels que Helloween et Edguy auquels ils ont mixés des rythmiques et musiques brésiliennes et des influences classiques. Dès leur premier album, le groupe remporte un franc succès notamment grâce à la splendide reprise de Wutheiring Heights de Kate Bush. C’est avec leur second album Holy Land que le groupe s’était vraiment forgé une solide réputation et lui avait permis de remplir à eux seuls le Zenith de Paris.

 

 

 

Après un troisième album Fireworks un peu moins inspiré mais rempli tout de mêmes d’excellents titres, le chanteur ainsi que le bassiste Luis Mariutti et le batteur Ricardo Confessori avait choisi de quitter Angra pour former ensemble le groupe Shaman. Ce divorce a coûté cher au chanteur qui n’a depuis jamais eu le même succès que ce soit par la suite avec sa carrière solo composée de trois albums Time To Be Free (2007), Mentalize (2009)  et The Turn Of The Lights (2012) où avec ces projets Virgo ou Symfonia.

 

 

 

 

Refusant toujours de réintégrer Angra sous prétexte qu’il n’aime pas les retour en arrière, Andre Matos avait pourtant choisi de faire une tournée en solo pour les vingt ans de l’album Holy Lands tandis que ses anciens camarades d’Angra faisaient de même de leur coté. Alors que nous étions un peu sans nouvelles du chanteur ces dernières années, il venait de revenir dans l’actualité en retrouvant tous ses camarades du line up d’origine de Shaman pour une nouvelle tournée débutée en septembre 2018 et qui devait au moins durer jusqu’au 13 juillet 2019. La dernière apparition d’Andre Matos sur scène était le 6 juin 2019 au Brésil pour le concert d’Avantasia. Rien ne laissait présager alors que ce serait son dernier concert.