CONJURING 3 : SOUS L’EMPRISE DU DIABLE de Michael Chaves [Critique Ciné]

CONJURING 3 : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE de Michael Chaves [Critique Ciné]

Retardé pour cause de pandémie, Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable est enfin sorti ce mercredi au cinéma en France.

Il faut bien l’avouer la saga Conjuring n’a fait que perdre en qualité au fur et à mesure que sont sortis les différents spin offs. Ils nous ont même tellement déçus que la sortie ce mercredi de Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable ne suscite clairement plus la même impatience que les premiers films même si il a fallu l’attendre encore plus longtemps que prévu avec la pandémie. Au lieu de James Wan qui avait réalisé les deux premiers, c’est cette fois ci Michael Chaves qui s’est collé a la réalisation de ce troisième épisode. Mais après nous avoir bien déçu avec La Malédiction De La Dame Blanche, est il vraiment le meilleur candidat pour enfin redresser la barre ?

Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable se passe cette fois en 1981 alors que le couple Warren a été engagé pour tenter d’exorciser le jeune David. Alors qu’ils pensaient s’être débarrasser du démon, ils découvriront que celui ci possède désormais Arne, le petit ami de sa sœur, qui dans un acte de démence va tuer un de ses amis. Pour lui éviter la peine de mort, les Warren devront tenter de trouver la preuve que c’est un démon qui l’a poussé à commettre cet acte.

Conjuring 3 : Sous L'Emprise Du Diable

Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable démarre par un hommage très appuyé au cultissime L’Exorciste de William Friedkin avec la volonté claire de tenter de dépasser le maitre. C’est plutôt réussi car on a rarement vu un exorcisme aussi violent que celui-ci avec une scène de contorsion encore plus impressionnante. Un début très prometteur pour le film qui se continuera jusqu’à la scène de crime au cœur de l’histoire. Comme James Wan, le réalisateur sait jouer avec le son pour rendra ces premières scènes particulièrement inquiétantes. Après tous ces longs mois où nous avons été privés de cinéma, c’est pour ce genre de sensations que nous sommes bien heureux de pouvoir retrouver les salles obscures.

Malheureusement, passé la scène du meurtre, les occasions de frissonner se feront bien plus rares dans la suite de l’histoire. C’est dans une sorte d’enquête à la X-Files que vont être entrainés les Warren afin de trouver des preuves pour disculper le jeune homme. Peut-être est-ce là encore une volonté de rendre hommage a L’Exorciste ou à La Malédiction, mais le rythme très lent de cette enquête fini par nous lasser. Perdant toute originalité, les quelques scènes fantastiques suivantes nous provoquerons trop peu d’émotions. Une déception jusque dans le dénouement de l’histoire bien moins impressionnant que celui du premier Conjuring.

Conjuring 3 : Sous L'Emprise Du Diable

Venu de la publicité et du clip-vidéo, le réalisateur Michael Chaves sait clairement faire de très belles images. Nous regretteront juste par moment de ne plus retrouver les plans séquences chers à James Wan qu’il avait pourtant repris dans La Malédiction De La Dame Blanche. Cette plongée dans le début des années 80 est vraiment réussie avec un choix de chansons choisies spécialement pour que les paroles puissent coller à l’histoire. Quel dommage que le scénario  de David Leslie Johnson-McGoldrick, auteur sur The Walking Dead, ne se montre pas à la hauteur du potentiel du réalisateur.

Patrick Wilson et Vera Farmiga reprennent bien sur leur rôles de Ed et Lorraine Warren un peu plus vieux que dans les précédents films. Peut être pour coller à l’ère du temps, Lorraine semble s’émanciper dans ce troisième volet où Ed est diminué. Dans le rôle du condamné, nous verrons Ruairi O’Connor impressionnant dans les scènes de possession. Nous y découvrirons aussi Sarah Catherine Hook dans le rôle de sa petite amie et retrouverons le jeune Julian Hilliard vu dans The Haunting Of Hill House dans le rôle de David le gamin exorcisé.

Conjuring 3 : Sous L'Emprise Du Diable

Malgré un début prometteur, Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable n’arrivera pas à redorer le blason de la franchise bien mise à mal. Les images sont belles mais l’histoire qui transforme les Warren en sorte d’ancêtres de Mulder et Scully peine à convaincre par sa lenteur, la faiblesse de son dénouement et le trop peu de frissons. Il est grand temps d’en finir avec cette saga qui n’a visiblement plus rien de bon à nous raconter.

MON AVIS :
2/5

A Lire Aussi

3000 Ans à t'Attendre

3000 ANS À T’ATTENDRE de George Miller [Critique Ciné]

George Miller nous plonge dans un conte fantastique sur l’amour avec son nouveau film 3000 Ans à t’Attendre.

Vesper Chronicles

VESPER CHRONICLES de Kristina Buozyte & Bruno Samper [Critique Ciné]

Profitant de l’absence des blockbusters américains, le film de Science Fiction Vesper Chronicles tente sa chance sur grand écran.

Esther 2 : Les Origines

ESTHER 2 : LES ORIGINES de William Brent Bell [Critique Ciné]

Treize ans après, le thriller horrifique Esther a subitement le droit à une suite sous forme d’une Origin Story mais était ce réellement nécessaire ?

One Piece Film - Red

ONE PIECE FILM – RED de Goro Taniguchi [Critique Ciné]

Marquant le grand retour  du manga culte  de Eiichirō Oda au cinéma,  le nouveau film One Piece Film – Red  prend des allures de comédies musicales.

Nope

NOPE de Jordan Peele [Critique Ciné]

Après le décevant Us, le réalisateur Jordan Peele revient au sommet avec l’intriguant Nope au cinéma ce mercredi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.