CinémaCritique Ciné

HOLLY de Fien Troch [Critique Ciné]

HOLLY de Fien Troch

Drame ou film fantastique ? c’est le mystère qui plane sur le film Holly de Fien Troch au cinéma depuis mercredi

Dans les douze films très variés sortis dans les salles de cinéma ce mercredi 6 mars 2024, il y en a un qui retient particulièrement l’attention par le mystère qui plane sur son intrigue. Il s’agit d’Holly, un film flamand produit par les Frères Dardenne qui après avoir fait le tour des festivals de planète dont la Mostra De Venise et le Arras Film Festival où il remporté l’Atlas D’or n’a pourtant trouvé sa place que dans quelques salles réservées aux plus cinéphiles. Et pourtant le nouveau long métrage de Fien Troch mérite amplement d’être découvert comme la curiosité de la semaine.

Holly est une adolescente plutôt jolie mais qui pourtant n’a pour ami qu’un garçon prénommé Bart qui est atteint de problèmes mentaux. Ils sont tous les deux victimes de l’harcèlement fréquent de leurs camarade de lycée car Holly a une réputation de sorcière. Sa solitude va attirer l’attention d’Anna, une de ses professeurs qui va l’aider à se sociabiliser en rejoignant un groupe de bénévoles qui vient en aide aux plus démunis. Intriguée par les rumeurs de don particulier de Holly, cette enseignante aura l’occasion de découvrir que l’adolescente est peut-être bien capable de réaliser des miracles.

Holly de Fien Troch

Holly pourrait être considéré comme une sorte de film à suspense alors que nous tenterons de déceler des indices qui pourraient nous permettre d’avoir la réponse au mystère qui plane sur son intrigue. La réalisatrice Fien Troch prendra son temps pour dérouler son récit nous montrant comment la jeune fille va finir par être grisée par son prétendu pouvoir au point de se faire payer pour réaliser ces « miracles ». Elle qui a grandit sans grands moyens financiers va enfin pouvoir se payer tout ce dont rêve une adolescente de son âge : des bijoux, des baskets et des vêtements. L’argent deviendra alors son principal intérêt mais les clients se font de plus en plus rares et son nouveau train de vie sera vu d’un très mauvais œil par sa professeur.

Il ne faudra cependant pas trop s’attacher à ce suspense car Holly semble être en fait un film qui a pour principal but d’interroger sur le pouvoir de la foi et des croyances. La réalisatrice Fien Troch  sème le doute sur les prétendus pouvoir de l’adolescente dont le « don » ne semble pas toujours fonctionner. Est-ce fait une espèce d’effet placebo qui ne marche que sur ceux qui y croient vraiment où est elle vraiment une sorte d’ange venue des cieux ? En la baignant régulièrement dans un halo de lumière, le doute planera toujours et encore laissant le choix aux spectateur de vouloir y croire ou non.

Holly de Fien Troch

Holly est quasiment tout autant l’histoire de la professeur Anna qui va lui venir en aide. Avec elle est abordé deux  autres sujets. Celui des migrants en détresse qui s’amasse jusqu’en Belgique et qu’elle tente d’aider au mieux mais aussi sa difficulté pour avoir un enfant. Il ne faudra cependant pas chercher de digression avec l’intrigue principal car ces thèmes qui pourront interpeller les spectateurs aident aussi à nourrir l’histoire d’Holly.

Choisie pour incarner Holly, Cathalina Geeraert est une jeune actrice débutante qui fait preuve d’un naturel vraiment touchant. Son ami Bart est joué par Felix Heremans réellement atteint de troubles mentaux qui ne manquera pas non plus de nous émouvoir. Déjà plus expérimentée sans avoir vraiment pu se faire connaître en dehors de la Belgique, Greet Verstraete joue la professeur au grand cœur. 

Abordant beaucoup de sujets pour un seul film comme le harcèlement, la cause des migrants, la difficulté d’enfanter, de la misère sociale ou de l’handicap, Holly prête à réflexion mais il faut bien avouer que nous resterons principalement scotché au mystère qui plane autour des pouvoirs de la jeune adolescente. Trop ouverte, la conclusion nous laissera malheureusement sur notre faim.

MON AVIS :
3/5

A Lire Aussi

La Malédiction : L'Origine

LA MALÉDICTION : L’ORIGINE de Arkasha Stevenson [Critique Ciné]

Dans la famille des prequels inutiles de films cultes voici venir La Malédiction : L’Origine

DRIVE-AWAY DOLLS de Ethan Coen [Critique Ciné]

Ethan Coen s’offre une escapade en solo avec le délirant road-movie lesbien Drive-Away Dolls.

Le Jeu De La Reine

LE JEU DE LA REINE de Karim Ainouz [Critique Ciné]

Face à face redoutable entre Alicia Vikander et Jude Law, Le Jeu De La Reine est un fascinant mélange de film historique et de thriller

Vampire Humaniste Cherche Suicidaire Consentant

VAMPIRE HUMANISTE CHERCHE SUICIDAIRE CONSENTANT de Ariane Louis-Seize [Critique Ciné]

Avec ses allures de graphic novel, Vampire Humaniste Cherche Suicidaire Consentant casse les codes  du film de vampires traditionnel.

Immaculée

IMMACULÉE de Michael Mohan [Critique Ciné]

En pénitence pour Madame Web, Sidney Sweeney entre dans les ordres dans le film d’horreur Immaculée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.