CinémaCritique Ciné

A MAN de Kei Ishikawa [Critique Ciné]

A Man de Kei Ishikawa

Film le plus récompensé au Japon en 2022, l’intriguant A Man mérite grandement d’être découvert.

Cela fait déjà plusieurs mois que nous étions intrigués par l’affiche de A Man, Le nouveau film japonais distribué par Art House Films dont la promotion a commencé bien avant sa sortie. À la place des habituels mélodrames très réussis, le distributeur nous propose cette fois ci un thriller qui sort totalement des sentiers battus du genre, présenté à la Mostra de Venise en 2022 et récompensé par huit fois à l’équivalent japonais des Oscars des prix du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur mais aussi pour chacun de ses trois acteurs principaux. De quoi en faire l’un des films à ne vraiment pas rater cette semaine au cinéma. 

Si on ne choisit pas sa famille, peut on y échapper ? C’est la question au cœur de A Man. Le quatrième film de Kei Ishikawa  mais le premier à sortir en France grâce à ses nombreuses récompenses qui en font aujourd’hui un cinéaste à suivre de près.  Un film à suspense adapté d’un roman de Keiichiro Hirano qui avait déjà été récompensé du prix Yomiuri, l’équivalent de notre prix Goncourt, qui s’intéresse aux phénomène des nombreuses disparitions de personnes que connait le Japon chaque année.

A Man de Kei Ishikawa

A Man n’est pas celui que l’on peut voir sur l’affiche mais l’homme qui sera au cœur du mystère. Celui qu’a épousé Rie, une mère de famille divorcée encore en deuil de la perte d’un de ses fils et qui élève seul le deuxième avec sa mère. C’est dans la papeterie ou elle travaille qu’elle fera la connaissance d’un homme qui se présentera sous le prénom de Daisuke Taniguchi. Un dessinateur amateur très réservé qui finira par lui avouer vouloir devenir ami avec elle. Nous les retrouverons finalement trois ans plus tard en couple et parents ensemble d’une petite fille jusqu’à ce qu’un tragique accident bouleverse a jamais leur vie. C’est après cela que Rie découvrira que Daisuke n’est pas l’homme qu’elle croyait.

Passé ce prologue le film se concentra sur le véritable personnage principal que l’on voit sur l’affiche. Il s’agit d’Akira Kido, l’avocat de Rie à qui elle a demandé de mener une enquête pour trouver la véritable identité de l’homme qu’elle a épousé et qu’elle ne peut désormais plus qu’appeler Mr X. Lentement mais surement, Akira tentera de remonter la piste avec une telle implication qu’il finira par s’y perdre et mettre en péril son couple. Victime de racisme de part ses lointaines origines coréennes, l’avocat n’aura pas de mal à comprendre les motivations de Mr X pour changer d’identité.  Un personnage interprété par Satoshi Tsumabuki célèbre pour son rôle dans le drama culte Orange Days et revu récemment dans The Housewife et La Famille Asada.

A Man de Kei Ishikawa

A Man est donc un thriller ou un polar sans meurtre, ni policier qui repose sur le mystère d’une usurpation d’identité et une étrange disparition. En suivant l’enquête de cet avocat, il faudra rester bien attentif pour mémoriser les visages et les rôles des nombreux personnages secondaires qui nourrissent ce récit. Au risque de nous perdre par moment, le montage du film ne se soucie pas la plupart du temps de préciser les sauts dans le temps que fait l’histoire pour faire la lumière sur ce mystère et il faudra bien tout garder en tête pour s’y retrouver.

 A Man garde tout de même aussi un aspect mélodramatique dans la relation entre tous ses personnages. Comme dans le récent L’Innocence, l’actrice  Sakura Andô vue aussi tout récemment dans Godzila Minus One et Badlands se retrouve à nouveau à jouer la mère de famille célibataire qui tente tant bien que mal de gérer les états d’âme de son jeune ado de 13 ans en réelle quête d’identité à force de changer de nom au grès de la vie sentimentale compliquée de sa mère. Il y a aussi toute l’histoire de ce Mr X dont nous garderons le suspense qui est interprété par Masataka Kubota héros du drama live adapté du manga Death Note.

A Man de Kei Ishikawa

Nous avions bien raison d’être impatient de découvrir A Man tant le nouveau film de Kei Ishikawe est une véritable réussite. Le scénariste Kôsuke Mukai signe un mélange de film à suspense et de mélodrame très inspiré qui interroge sur les liens familiaux et la quête d’identité. Un film parfaitement mis en scène et magistralement interprété qui séduira sans peine les amateurs de cinéma asiatique.

MON AVIS :
4/5

A Lire Aussi

Daaaaaali! de Quentin Dupieux [Critique Ciné]

DAAAAAALI! de Quentin Dupieux [Critique Ciné]

Quentin Dupieux signe un hommage très singulier à Salvador Dali dans son nouveau film Daaaali!

L'Étoile filante

L’ÉTOILE FILANTE de Abel et Gordon [Critique Ciné]

Le duo Abel & Gordon se frotte au Film Noir  de manière toujours aussi originale dans leur cinquième film L’Etoile Filante.

A Man

A MAN de Kei Ishikawa [Critique Ciné]

Film le plus récompensé au Japon en 2022, l’intriguant A Man mérite grandement d’être découvert.

Nicky Larson - City Hunter : Angel Dust

NICKY LARSON – CITY HUNTER : ANGEL DUST de Takeuchi Kazuyoshi [Critique Ciné]

Pour son trente cinquième anniversaire Ryo Saeba reprend du service dans le nouveau film Nicky Larson – City Hunter : Angel Dust.

Les Chambres Rouges

LES CHAMBRES ROUGES de Pascal Plante [Critique Ciné]

Thriller psychologique sortant totalement du commun Les Chambres Rouges est la très bonne surprise de la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.