CinémaCritique Ciné

LE CHALLENGE de Gene Stupnitsky [Critique Ciné]

Jennifer Lawrence fait un retour au cinéma inattendu en héroïne de teen movie dans Le Challenge.

Enchaînant les tournages pendant des années jusqu’à sortir trois à quatre films par an, Jennifer Lawrence a eu besoin de souffler après le dernier X-Men : Dark Phoenix qu’elle aurait déjà bien fait de refuser. Qui aurait pu imaginer que ce serait dans un teen movie que la comédienne Oscarisée ferait son retour quatre ans plus tard ? Comme si elle avait choisi de repartir à zéro dans sa carrière, elle est l’héroïne de la nouvelle comédie déjantée Le Challenge très éloigné de tout ce qu’elle avait pu nous proposer jusque là. 

Dans Le Challenge, Jennifer Lawrence tient le rôle de Maddie, une jeune femme de 32 ans surendetté qui n’a même plus les moyens de se payer une voiture pour son job de chauffeuse Uber. En découvrant qu’un couple de riches est prêt a offrir une voiture à une jeune femme capable de déniaiser leur fils de 19 ans, elle va sauter sur l’aubaine malgré la différence d’âge.

Comment résister quand Gene Stupnitsky, le réalisateur des comédies trash Bad Teacher et Good Boys vous propose d’être la vedette de son nouveau film ? C’est clairement pour le fun que Jennifer Lawrence a du accepter cette proposition qui sort de l’ordinaire. C’est visiblement avec un malin plaisir qu’elle interpréte cette Maddie prête à coucher avec un jeune puceau pour se sortir de la galère. Désormais classée dans la catégorie des M.I.L.F., l’actrice semble s’être inspirée de Jennifer Coolidge pour incarner cette séductrice d’adolescent. Nous nous attendions certainement pas à ce qu’elle aille jusqu’à accepter de se battre entièrement nue sur la plage dans la scène la plus délirante du film mais depuis le « fappening » qui avait vu ses photos intimes dévoilées, l’actrice n’a clairement plus rien à cacher.

Alors qu’il n’y a aujourd’hui quasiment plus de comédies américaines, le titre Le Challenge choisi en France semble être celui relevé par Gene Stupnitsky pour encore oser réaliser un film pareil. Il  n’hésite d’ailleurs pas à se moquer de la frilosité des studios pour ce genre de comédie à travers  la traditionnelle scène de  fête de lycéens qui avec plein d’humour dénonce les dérives de la jeunesse d’aujourd’hui. Au lieu de boire et coucher comme c’était le cas dans toutes les comédies du genre de ces quarante dernières années, les jeunes sont ici désormais tous rivés à leurs téléphones prêts à afficher sur les réseaux sociaux chaque geste ou parole un peu déplacé au grand dam du personnage joué par Jennifer Lawrence. Il y a de quoi aussi se demander si une telle histoire aurait pu voir le jour si les rôles avaient été inversé. Un homme de 32 ans séduisant une jeune femme de 19 ans, cela ne pourrait clairement plus faire le sujet d’une comédie aujourd’hui.

Au delà de la simple comédie, Le Challenge illustre aussi la perte de relations humaines de ces dernières années où il devient de plus en plus dur de rencontrer des gens et de construire une relation durable. Beaucoup de spectateurs se reconnaitront certainement dans le jeune héros de Le Challenge qui a préféré s’isoler pour ne plus souffrir de ses relations avec les autres. Le film évoque aussi les difficultés dans les familles pour s’ouvrir aux autres. Les parents de Percy préférant faire appel en secret à Maddie pour décoincer leur fils plutôt qu’en communiquant franchement avec lui tandis que la jeune femme souffre elle d’avoir été rejeté par son père. Un peu de profondeur qui ne manquera pas de nous émouvoir même si ces scènes manquent un peu de finesse.

Porté à bout de bras par Jennifer Lawrence, présente dans la quasi-majorité des scènes, Le Challenge met aussi en scène le jeune Andrew Barth Feldman venu de la comédie musicale dans le rôle de Percy où il se montre lui aussi très drôle. Pour le coté culte, le réalisateur a fait appel pour le rôle de son père à Matthew Broderick, inoubliable Ferris Bueller, qui se fait bien plus rare ces derniers temps. La mère  est jouée par Laura Benanti qui était dans le revival de Gossip Girl. Nous y verrons aussi Natalie Morales de la série Parks And Recreation dans le petit rôle de la meilleure amie de Maddie

Parce que ce genre de comédie est aujourd’hui bien trop rare au cinéma, il  serait dommage de  passer à coté du nouveau film très réussi de Gene Stupnitsky. Excellente dans le rôle de Maddie, Jennifer Lawrence nous dévoile une facette humoristique encore rarement exploitée qui lui va à merveille. Une nouvelle vocation qui ne lui vaudra certainement pas un autre Oscar mais qui mériterait amplement d’être approfondie.
MON AVIS :
3/5

A Lire Aussi

Pourquoi Tu Souris ?

POURQUOI TU SOURIS ? de Christine Paillard & Chad Chenouga [Critique Ciné]

Réunissant Jean Pascal Zadi et Raphaël Quenard, Pourquoi Tu Souris ? est un beau portrait de la France d’aujourd’hui.

Le Comte De Monte-Cristo

LE COMTE DE MONTE-CRISTO de Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière [Critique Ciné]

Le « AlexandreDumasVerse » de Pathé se poursuit avec une nouvelle adaptation sous forme de blockbuster du Comte De Monte-Cristo.

Kinds Of Kindness

KINDS OF KINDNESS de Yorgos Lanthimos [Critique Ciné]

Fort de tous les éloges faits à Pauvres Créatures, Yorgos Lanthimos revient déjà avec le déstabilisant Kinds Of Kindness.

Vice Versa 2

VICE VERSA 2 de Kelsey Mann {Critique Ciné]

Pixar tente de se relancer avec Vice Versa 2, une suite attendue depuis 9 ans qui n’arrive malheureusement pas à la hauteur du premier.

The Bikeriders

THE BIKERIDERS de Jeff Nichols [Critique Ciné]

Après sept ans d’absence, le réalisateur Jeff Nichols revient sur grand écran avec The Bikeriders, film hommage à tous les motards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.