BONES AND ALL de Luca Guadagnino [Critique Ciné]

BONES AND ALL de Luca Guadagnino [Critique Ciné]

Bones And All - Copyright 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Loin des amours de vacances de Call Me By Your Name, le réalisateur Luca Guadagnino retrouve Thimothée Chalamet dans le drame horrifique Bones And All.

Il faut croire que le réalisateur Luca Guadagnino a pris le goût à l’horreur. Après avoir revisité le célèbre Suspiria de Dario Argento, il poursuit dans la veine horrifique avec Bones And All. Avec cette adaptation du roman du même nom de Camille DeAngelis, il trouve aussi l’occasion de renouer avec Thimothée Chalamet, cinq ans après Call Me By Your Name, pour un road movie mêlant drame, romance et horreur réservé à un public averti qui n’aura pas peur des effusions de sang.

Ce n’est cependant pas Thimothée Chalamet qui est au cœur de ce Bones And All mais la jeune actrice Taylor Russell découverte dans la série Perdus Dans L’Espace et connue aussi pour son rôle dans la franchise horrifique Escape Game. Si jusque là ces rôles ne lui avaient pas vraiment permis d’asseoir sa notoriété, sa performance dans Bones And All déjà récompensée à la Mostra De Venise, devrait la propulser dans de nouvelles sphères. Elle tient ici le rôle de Maren, une adolescente qui va soudainement se découvrir des pulsions cannibales alors que son père avait tout fait pour qu’elles restent enfouis durant des années en étant très strict avec elle. Conscient qu’il ne peut désormais plus rien pour elle, il décide de disparaitre de sa vie laissant la jeune femme livrée avec elle-même. Avec pour seule piste son acte de naissance, elle va se mettre à la rechercher de sa mère qui l’a abandonné à un jeune âge et dont elle n’a aucun souvenir.

Bones And All - Copyright 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Comme une sorte de nouvelle version de Génération Perdue de Joel Schumacher où les vampires auraient été remplacés par des cannibales, Bones And All prend la forme d’un road movie qui verra cette jeune héroïne sillonner les routes des États-Unis pour percer le mystère des ses origines. En chemin, elle fera tout d’abord la connaissance de Sully, un vieil homme incarné par Tom Rylance souffrant du même mal qu’elle, à qui Maren n’arrivera cependant pas à faire confiance. Son périple finira par lui faire croiser le jeune Lee joué par Thimothée Chalamet, lui aussi cannibale. Entre eux se créera rapidement une relation entre amour et amitié.

Nous ne saurons jamais vraiment quel est exactement ce mal qui les ronge. Ces deux jeunes adultes qui ont pour point commun d’avoir eu une relation compliquée avec leurs parents vont progressivement s’ouvrir l’un a l’autre avec cependant une véritable peur de s’attacher. Un duo qui fera un peu penser à une sorte de Bonnie et Clyde qui au lieu de braquer des banques s’organiserait pour choisir quelle sera la prochaine personne qu’ils pourront dévorer. C’est bien là que l’on retrouvera la patte du réalisateur Luca Guadagnino plus habitué aux romances compliquées qu’aux films d’horreur.

Bones And All - Copyright 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Si malgré tout Bones And All est interdit aux moins de seize ans, c’est que le film est parfois ponctué d’images particulièrement violentes. Ce sont souvent dans les rêves des deux héros de l’histoire que se succèderont des flashs d’images macabres à la grande qualité artistique. Elle démontre étonnamment que le réalisateur Luca Guadagnino a visiblement les capacités s’il le voulait vraiment de faire le film d’horreur le plus dérangeant depuis le premier Massacre À La Tronconneuse de Tobe Hooper. Mais alors qu’il faut déjà s’accrocher pour supporter certains des plans, on n’ose à peine imaginer ce que cela pourrait donner si le long métrage était rempli uniquement d’images comme celles ci.

Très intrigant dans son scénario, Bones And All finira cependant par nous décevoir à ne ne pas lever réellement le voile sur tous ses mystères. Là ou l’on voit que Luca Guadagnino, voir même peut être l’autrice du roman, n’ont visiblement pas voulu écrire une histoire fantastique c’est que nous n’aurons au final pas du tout de réponse sur le mal qui ronge les deux héros du film.. Ce sera aux spectateurs de s’imaginer tout cela ou de foncer découvrir le roman en espérant y trouver peut être plus de réponses.

Bones And All - Copyright 2022 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Bones And All aura certainement du mal à séduire autant de spectateurs que Call Me By Your Name trop gore et violent pour une majorité des fans de Timothée Chalamet que l’on voit particulièrement mal a l’aise dans la salle devant les scènes les plus dures. Le film aura aussi du mal à convaincre ceux qui s’attendaient à un véritable film horrifico-fantastique de par ses allures de film dramatique et l’absence de réponses à ses mystères. Tout le monde sera en revanche d’accord pour souligner une réalisation particulièrement léchée et l’interprétation impeccable de ses trois acteurs principaux.

MON AVIS :
3/5

A Lire Aussi

Babylon

BABYLON de Damien Chazelle [Critique Ciné]

Damien Chazelle exprime à nouveau tout son amour pour la musique et le cinéma dans Babylon.

Goodbye

GOODBYE de Atsuko Ishizuka [Critique Ciné]

Attendu depuis un an le film d’animation japonais Goodbye est enfin sorti ce mercredi.

Terrifier 2

TERRIFIER 2 de Damien Leone [Critique Ciné]

Terrifier 2 va vous donner une bonne raison d’avoir peur des clowns.

Les Banshees D'inisherin

LES BANSHEES D’INISHERIN de Martin McDonagh [Critique Ciné]

Le réalisateur Martin McDonagh reforme le duo de son premier film dans Les Banshees D’Inisherin.

Avatar : La Voie De L'Eau - Copyright Walt Disney Company

AVATAR : LA VOIE DE L’EAU de James Cameron [Critique Ciné]

Attendu depuis 13 ans, Avatar : La Voie De L’Eau sort finalement ce mercredi pour tenter de sauver les salles de cinéma.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.