DRAGON BALL SUPER : SUPER HERO de Tetsuro Kodama [Critique Ciné]

DRAGON BALL SUPER : SUPER HERO de Tetsuro Kodama [Critique Ciné]

Dragon Ball Super : Super Hero - Copyright 2022 DRAGON BALL SUPER Film Partners

Dragon Ball Super fait son retour sur grand écran avec le nouveau film Dragon Ball Super : Super Hero.

Même si elle est aujourd’hui moins populaire auprès des jeunes que One Piece ou Demon Slayer, la saga Dragon Ball refuse encore de s’arrêter. Même s’il avait été annoncée que la dernière série Dragon Ball Super était terminée, il restait un espoir aux fans de la voir se prolonger avec la continuation du manga connaissant l’appât du gain de la Toei Animation.  Mais avant un éventuel retour sur le petit écran, c’est au cinéma que nous retrouvons les héros d’Akira Toriyama dans le tout nouveau film Dragon Ball Super : Super Hero dont il a lui même écrit le scenario et conçu les nouveaux personnages.

Se déroulant après les évènements de la série et du dernier film Dragon Ball Super :  Broly Dragon Ball Super : Super Hero va de nouveau faire vibrer la corde nostalgique en reformant l’iconique duo Piccolo et Son Gohan. Ils sont les héros de cette nouvelle histoire où Magenta, le fils de Red l’ancien dirigeant de L’Armée du Ruban Rouge va entrer en contact avec le petit fils du Docteur Gero pour fabriquer de nouveaux cyborgs. En grand fans de super héros, celui-ci va d’abord créer le duo Gamma 1 et Gamma 2 mais aussi une nouvelle version géante de Cell baptisée Cell Max encore plus puissante que l’original. Dans l’impossibilité de contacter Son Goku et Vegeta, Piccolo et Son Gohan seront les seuls a pouvoir empêcher la catastrophe.

Dragon Ball Super : Super Hero - Copyright 2022 DRAGON BALL SUPER Film Partners

Ce qui frappe dès le debut du film c’est l’utilisation d’image de synthèse pour la plupart des décors du film. Cela donne une grande fluidité dans les mouvements de caméra mais malheureusement les textures employées sur ces décor rendent le résultat assez cheap. On n’a presque l’impression d’être dans un vieux jeu vidéo Dragon Ball sur Playstation 2. La faute peut être au nouveau réalisateur Tetsuro Kodama qui n’avait rien fait de notable auparavant. Un changement regrettable après l’excellent travail de Tatsuya Nagamine qui avait su si bien dynamiser les combats du précèdent film Dragon Ball Super : Broly.

Simple prétexte à une tonne de fan service, on ne peut pas dire qu’Akira Toriyama se soit vraiment foulé pour l’écriture du scénario de Dragon Ball Super : Super Hero. Le film fait l’erreur de commencer par l’introduction des méchants de l’histoire. Tout d’abord Magenta, le nouveau dirigeant de l’Armée du Ruban Rouge et le Dr Hedo petit fils du Dr Gero qui fait beaucoup  penser au jeune Gru des Minions 2 dans son apparence et dans une partie de son caractère. La difference et que là où Gru vénérait les Super-Villains, le Dr Hedo est lui un grand fan de Super Héros.

Dragon Ball Super : Super Hero - Copyright 2022 DRAGON BALL SUPER Film Partners

Quand l’histoire passe enfin sur nos héros, c’est pour retrouver un Piccolo devenu à nouveau baby-sitter cette fois ci pour Pan la fille de Son Gohan âgée de 4 ans qu’il entraine à se battre. Malgré les affiches trompeuses ne vous attendez pas à une nouvelle démonstration de pouvoir de Son Goku et Vegeta que nous ne verrons pas plus de deux fois dans le film. Ne ratez surtout pas la scène post générique car ce sera l’occasion de les revoir une dernière fois. Le film rappellera aussi quelques uns des autres personnages clés de la saga : Bulma, Videl, Krilin, C-18, Trunks, Son Goten qui seront plus là pour les scènes de comédies que pour l’action. 

Le gros problème de Dragon Ball Super : Super Hero est qu’on ne sentira jamais vraiment de réel danger dans cette nouvelle histoire. Les premiers adversaires Gamma 1 et Gamma 2 ne font clairement pas des adversaires valables après les plus grands ennemis de la saga. Quand au Cell Max, le personnage n’est clairement pas aussi terrifiant que le Cell d’origine et l’affrontement contre lui ne présente pas de grand intérêt. Akira Toriyama prend encore des libertés par rapport à ce qu’il inventait précédemment en permettant à Piccolo de développer soudainement ses pouvoirs et prendre une nouvelle apparence. De même, alors que Son Gohan ne s’entraîne plus vraiment, il pourra cependant lui aussi soudainement prendre une nouvelle forme plus puissante sortie d’on ne sait où. On sent là vraiment le fan service pour rendre dingue certains fans mais ce n’est pas ça qui suffira à donner plus d’intérêt au combat.

Dragon Ball Super : Super Hero - Copyright 2022 DRAGON BALL SUPER Film Partners

Nouvelle déception, Dragon Ball Super : Super Hero ressemble plus aux Direct To Video qui sortaient il y a une vingtaine d’année qu’à un véritable long métrage digne du grand écran. Sans véritable enjeu, l’histoire n’a que trop peu d’intérêt et les combats contre ces nouveaux ennemis ne présentent pas assez de danger. Reste le plaisir de retrouver ces personnages que l’on a tant aimé mais cela ne suffit pas à faire un grand film.

MON AVIS :
2/5

A Lire Aussi

Le Menu

LE MENU de Mark Mylod [Critique Ciné]

Anya Taylor-Joy joue les trouble-fêtes dans le thriller culinaire Le Menu

Inu-Oh

INU-OH de Masaaki Yuasa [Critique Ciné]

Le réalisateur Masaaki Yuasa nous replonge dans le japon féodal avec son nouveau chef d’œuvre Inu-Oh.

La Maison

LA MAISON de Anissa Bonnefont [Critique Ciné]

Ana Girardot se dévoile comme jamais pour entrer dans la course aux César avec son rôle dans La Maison.

Couleurs De L'Incendie

COULEURS DE L’INCENDIE de Clovis Cornillac [Critique Ciné]

Suite d’Au Revoir Là-Haut, le roman Les Couleurs De l’Incendie de Pierre Lemaitre est à son tour adapté au cinéma par Clovis Cornillac

Wakanda Forever

BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER de Ryan Coogler [Critique Ciné]

Attendu comme le messie capable de sauver les salles obscures, Black Panther : Wakanda Forever se montre t-il à la hauteur ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.