SHE WILL de Charlotte Colbert [Critique Ciné]

SHE WILL de Charlotte Colbert [Critique Ciné]

She Will - Copyright Slug Love Films Ltd 2022

Porté par Dario Argento, le film d’horreur psychologique She Will sort très discrètement en France alors qu’il mérite bien que l’on s’y intéresse.

Pur produit de divertissement pour amateur de sensations, le genre du film d’horreur semble de plus en plus s’intellectualiser. Ou tout du moins ces œuvres assez hors normes dans le genre arrivent aujourd’hui plus souvent à sortir au cinéma que directement en DVD pour notre plus grand bonheur. Dernier exemple du genre, She Will vient de sortir en France le mercredi 30 novembre 2022 après sa présentation au Festival de Gerardmer grâce au courageux distributeur Alba Films qui semble s’être spécialisé dans ce genre qui n’attire malheureusement pas les foules mais qui mérite pourtant d’être défendu.

C’est bien connu, il n’est pas évident pour une actrice de prendre de l’âge. Si avant elles se retrouvaient bien souvent condamnées à devoir jouer les gentilles ou méchantes grands mères, cette nouvelle vague de films d’horreur psychologique leur offre aujourd’hui la possibilité de trouver de nouveaux rôles grâce à leur peau fanée comme nous avons pu le voir récemment dans Relic, Abuela, ou St Maud pour n’en citer que quelques un. C’est le cas pour l’interprète principale de She Will, l’actrice Alice Krige découverte dans Les Chariots De Feu en 1981 qui n’a pas attendu longtemps avant de devenir une figure mythique du cinéma fantastique dans des rôles de créatures étranges ou de sorcière.

She Will - Copyright Slug Love Films Ltd 2022

Sans avoir spécialement spécialement besoin d’artifice, elle incarne ici Veronica une vieille actrice devenue célèbre à l’âge de 13 ans qui a depuis vu sa réputation entachée par différents scandales. Ayant du subir une double mastectomie, elle espérait pouvoir se reposer dans un coin reculé accompagnée uniquement par sa jeune infirmière Desi. mais à sa surprise cette retraite est actuellement pleine d’autres clients tous curieux de la voir ici. Mise à l’écart dans un chalet pour respecter son besoin d’isolement, elle fera la nuit d’étranges rêves inspirés par cette région où ont êtes brulées vives de nombreuses sorcières.

À ne pas confondre avec le film She Said sur l’Affaire Weinstein sorti la semaine dernière, les deux films parlent pourtant du même sujet de manières radicalement différentes. Prenant son temps pour installer son intrigue, nous découvrirons que le réalisateur du film qui a fait connaître Veronica est en train d’en préparer un remake pour lequel toutes les jeunes filles se bousculent au casting. Revoir cet homme réveillera de sombres souvenirs sur ce qu’il lui avait fait subir. À force de voir des films avec cette ambiance, notre cerveau aura le temps de cogiter sur ce qu’il pourrait se passer. Le début avec les autres clients de l’hôtel donne l’impression d’un whodunnit à la Agatha Christie avant que l’histoire ne bascule réellement dans le fantastique mais face aux nombreuses possibilités offertes par ce genre d’histoire, il restera de quoi être surpris par son dénouement.

She Will - Copyright Slug Love Films Ltd 2022

Nous aurons du mal à savoir qui est la vraie héroïne de She Will entre la vieille actrice Veronica qui paraitra très désagréable au début ou bien son infirmière Desi. Jouée par l’actrice encore méconnue Kota Eberhardt que l’on pourrait facile confondre avec Zoe Kravitz, ce personnage vivra une sorte d’intrigue parallèle à celle de sa patiente qui aurait presque pu être un autre film. Pour jouer le vieux réalisateur libidineux a été choisi Malcolm McDowell toujours aussi parfait pour incarner les personnages inquiétants. Il incarne ici tous ses vieux cinéastes à la Roman Polanski qui n’ont jamais vu de mal à avoir des relations avec leurs jeunes actrices à l’époque et ne comprennent toujours pas ce qui leur arrive aujourd’hui.

Venue de la photographie et des arts graphiques, la réalisatrice Charlotte Colbert se démarque par la beauté de son film. Ses paysages de forêts écossaises lui donnent matière à des plans réellement magnifiques où il en faut peu pour sombrer dans une atmosphère fantastique. On sent parfois bien dans certaines images l’influence des films de Dario Argento qui a accepté de porter sa caution au film histoire d’attirer ses fans. She Will baigne dans une atmosphère entre rêve et réalité où il deviendra de plus en difficile de distinguer le vrai du faux. Cela laisse au spectateur la liberté de se faire sa propre opinion sur ce qu’il a vu.

She Will - Copyright Slug Love Films Ltd 2022

S’il y aura un peu de quoi se perdre dans l’intrigue de She Will, le premier film de Charlotte Colbert mérite en tout cas d’être vu pour la beauté de ses images. Une manière très originale de parler du mouvement #MeToo derrière une histoire plus fantastique que réellement horrifique qui devrait sans peine séduire tous les fans de ce nouveau courant de cinéastes qui mélangent avec talent le drame et l’épouvante.

MON AVIS :
3/5

A Lire Aussi

Goodbye

GOODBYE de Atsuko Ishizuka [Critique Ciné]

Attendu depuis un an le film d’animation japonais Goodbye est enfin sorti ce mercredi.

Terrifier 2

TERRIFIER 2 de Damien Leone [Critique Ciné]

Terrifier 2 va vous donner une bonne raison d’avoir peur des clowns.

Les Banshees D'inisherin

LES BANSHEES D’INISHERIN de Martin McDonagh [Critique Ciné]

Le réalisateur Martin McDonagh reforme le duo de son premier film dans Les Banshees D’Inisherin.

Avatar : La Voie De L'Eau - Copyright Walt Disney Company

AVATAR : LA VOIE DE L’EAU de James Cameron [Critique Ciné]

Attendu depuis 13 ans, Avatar : La Voie De L’Eau sort finalement ce mercredi pour tenter de sauver les salles de cinéma.

Les Bonnes Étoiles

LES BONNES ÉTOILES de Hirokazu Kore-eda [Critique Ciné]

Hirokazu Kore-eda continue d’explorer les liens familiaux dans son nouveau film Les Bonnes Étoiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.