Blu-Ray, DVD & VODCritique Blu-Ray, DVD & VOD

EL AGUA de Elena Lopez Riera [Critique DVD

El Agua

Remarqué au Festival De Cannes en 2022, le drame espagnol El Agua sort maintenant en DVD chez l’éditeur Blaq Out.

En sélection officielle à la Quinzaine Des Réalisateurs du Festival de Cannes en 2022, le drame espagnol El Agua avait été encensé par les critiques. Mais en choisissant la date du 1er mars 2023 pour sortir en salles face à un large choix de films d’auteurs allant d’Empire Of Light à The Son en passant par La Nuit Du 12 et La Syndicaliste, le long métrage n’avait pas trop de chance d’attirer les foules. Après une carrière en salles qui s’est achevée avec un petit score d’à peine 15 258 spectateurs en huit semaines, le drame s’offre une nouvelle chance avec sa sortie en DVD depuis le 12 juillet 2023. 

El Agua se déroule durant l’été dans un petit village du sud-est espagnol où la menace d’une tempête risquant de faire déborder la rivière réveille la croyance populaire que les femmes du village pourraient disparaître durant l’inondation parce qu’elles ont « l’eau en elle ». Dans un groupe de jeunes qui passent l’été à fumer, danser et se désirer, Ana et José vont tomber amoureux mais l’arrivée de la tempête va changer subitement le comportement de la jeune femme.

N’allez pas croire les critiques qui disent que El Agua flirte avec le fantastique car vous allez passer le film à attendre en vain pour découvrir que ce n’est en fait que très vaguement le cas. Donnant plus l’impression d’un documentaire sur ce village, El Agua suit à la fois une bande de jeunes qui rêvent de s’évader de leur ennuyeux village et un groupe d’ouvriers à l’œuvre sur différents chantiers. Ce lent récit dont on cherchera longtemps l’intérêt est entrecoupé de véritables témoignages de femmes face caméra sur cette légende de l’eau qui rentrerait dans les femmes du coin. Le message féministe d’émancipation sera bien plus évident à déceler que cette vague histoire de sorcellerie qui ne relève que de croyances populaires.

Premier film d’Elena Lopez Riera, ancienne professeur de lettres passée à la réalisation avec une série de courts métrages projeté aux festivals de Cannes et Locarno, la réalisatrice semble reprendre l’aspect réaliste  des films d’Abdellatif Kechiche pour filmer des acteurs amateurs avec des dialogues du quotidien entre respect du script et improvisation. Malheureusement pour nous la réalisatrice est beaucoup moins porté sur le sexe que son évident modèle et ce drame se montrera beaucoup plus prude dans les relations entre les jeunes du village. 

L’inexpérience de la cinéaste se ressent aussi dans l’image de El Agua. Le film donne vraiment l’impression d’avoir été tourné au téléphone portable dernier cri tant l’image n’est absolument pas esthétique et les plans jamais recherchés. C’est à se demander ce que pouvait faire le directeur photo lorsqu’on voit les couleurs brulées par le soleil de la plupart des scènes. Même les plans de nature n’arriveront pas à nous faire voyager tant ce village où a grandit la réalisatrice n’a rien de pittoresque. 

Il n’y a seulement que deux véritables actrices professionnels dans El Agua. Bárbara Lennie, héroïne de Les Lignes Courbes De Dieu sur Netflix vue aussi dans El Reino et Everybody Knows, qui joue la mère de la jeune héroïne et Nieve De Medina qui jouait dans Avant L’Oubli et qui tient le rôle de la grand mère un brin sorcière. C’est par un casting sauvage qu’a été trouvé le reste des acteurs y compris la jeune héroïne Luna Pamies une prometteuse mannequin de 17 ans dont les nombreux tatouages ont dû être inclus au scénario. Tout aussi séduisant, le jeune Alberto Olmo fait aussi ses débuts dans le rôle de son amoureux.

Contrairement aux critiques cannoises dithyrambiques, difficile de trouver la moindre qualité à ce El Agua qui nous vendait une histoire lorgnant avec le fantastique et la sorcellerie  mais qui est au final qu’une longue tranche de vie des habitants d’un petit village où nous nous ennuierons autant qu’eux. À l’heure du zapping permanent, s’accrocher à cette histoire relève du véritable défi tant aucune scène n’arrivera à susciter d’intérêt. Reste la découverte de la jeune Luna Pamies qui espérons-le arrivera à se trouver des rôles plus captivants que celui ci.

MON AVIS :
1/5

LE DVD :  A film moche, il ne fallait pas s’attendre à grand chose en terme de qualité d’image pour le DVD de El Agua. Sans véritable défaut, il ne pourra rien faire pour améliorer la réalisation quasi documentaire du film. Il n’y a que le son qui se montrera à la hauteur pour les quelques scène de fêtes sur fond de musique Techno. En bonus le film contient l’interview de la réalisatrice et de son actrice principale juste après sa projection à Cannes.

A Lire Aussi

Le Chat Et Le Canari

LE CHAT ET LE CANARI de Radley Metzger [Critique Blu-Ray]

La collection Angoisses de Rimini Editions accueille le film à suspense Le Chat Et Le Canari de Radley Metzger dans un nouveau combo Blu-Ray + DVD.

Le Péril Jeune

LE PERIL JEUNE de Cédric Klapisch [Critique Blu-Ray]

Le Péril Jeune, le film le plus culte de Cédric Klapisch, sort pour la première fois en Blu-Ray dans une très belle édition collector chez Rimini Editions.

24 Heures A NewYork

24 HEURES A NEW YORK de Vuk Lungulov-Klotz [Critique DVD]

Tranche de vie d’un jeune trans à New York, 24 Heures A New York mérite d’être rattrapé avec sa sortie en DVD.

La Nuit De La Comète

LA NUIT DE LA COMÈTE de Thom Eberhardt [Critique Blu-Ray]

La collection Angoisses de Rimini Editions s’agrandit avec l’ajout du survival post-apocalyptique Le Jour De La Comète en combo Blu-Ray + DVD.

Comme Une Louve

COMME UNE LOUVE de Caroline Glorion [Critique DVD]

Passé trop inaperçu en salles, Comme Une Louve mérite d’être découvert avec sa sortie en DVD.

A Lire Aussi

Rosalie

ROSALIE de Stéphanie Di Giusto [Critique Ciné]

Nadia Tereszkiewicz ose se laisse pousser la barbe pour la romance militante Rosalie.

La Malédiction : L'Origine

LA MALÉDICTION : L’ORIGINE de Arkasha Stevenson [Critique Ciné]

Dans la famille des prequels inutiles de films cultes voici venir La Malédiction : L’Origine

DRIVE-AWAY DOLLS de Ethan Coen [Critique Ciné]

Ethan Coen s’offre une escapade en solo avec le délirant road-movie lesbien Drive-Away Dolls.

Le Jeu De La Reine

LE JEU DE LA REINE de Karim Ainouz [Critique Ciné]

Face à face redoutable entre Alicia Vikander et Jude Law, Le Jeu De La Reine est un fascinant mélange de film historique et de thriller

Vampire Humaniste Cherche Suicidaire Consentant

VAMPIRE HUMANISTE CHERCHE SUICIDAIRE CONSENTANT de Ariane Louis-Seize [Critique Ciné]

Avec ses allures de graphic novel, Vampire Humaniste Cherche Suicidaire Consentant casse les codes  du film de vampires traditionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.